Aller au contenu principal

Tortues à l'infini

Sélection des rédacteurs
Catherine Gibert
Roman
à partir de 14 ans
340 pages
: 9782075097444
21.00
euros

L'avis de Ricochet

Aza Holmes est atteinte de troubles obsessionnels compulsifs liés à la propreté, doublés d'une hypocondrie galopante qui l’entraîne jusqu'à la mutilation (faire saigner son pouce par crainte des germes dans la plaie). Aucune séance chez le psychologue n'a encore résolu son problème… Elle renoue avec un ami d'enfance, Davis Pickett, à l'occasion de la disparition rocambolesque du père milliardaire de celui-ci. Aza et sa meilleure amie Daisy mènent d'abord une enquête afin de recevoir la récompense promise par les Pickett pour toute information sur la disparition. Puis Aza et Davis tombent amoureux...

John Green est d'abord un excellent conteur, capable de créer des personnages savoureux, d'inventer des situations cocasses auxquelles on a envie de croire, et doté d'une belle plume vive. A ces qualités premières se rajoute le sens du drame, de la profondeur de la vie physique ou psychique. Et c'est ainsi qu'on passe d'un reptile au milieu d'une piscine proclamé héritier de la fortune Pickett à l'impossibilité d'embrasser son petit ami parce qu'on a peur des microbes… La narratrice Aza ne nous épargne rien. Il y a du rire et des larmes, une histoire suivie, des raisonnements philosophiques et de l'adolescence bouillonnante, des extraits de grands classiques anglo-saxons et des fanfictions autour de Star Wars. L'auteur a expliqué s'être inspiré de ses propres troubles compulsifs pour écrire ce roman aussi fou que rayonnant. Un succès mérité.

« Moi aussi, j'étais incapable de réfléchir normalement, incapable même de finir de formuler une pensée parce qu'elles ne venaient pas les unes derrière les autres mais en boucles pleines de nœuds qui s'enroulaient sur elles-mêmes, ou bien qu'elles étaient des sables mouvants dans lesquels je m'enfonçais, des trous de ver qui avalaient la lumière. » (p. 140)

Présentation par l'éditeur

Aza, seize ans, n'avait pas l'intention de tenter de résoudre l'énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l'enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis.

Aza essaye d'être une