Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Stolen

Roman
à partir de 14 ans
234 pages
: 9782330111380
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Coup de tonnerre dans la vie de Joshua, 15 ans. Fils unique choyé par une famille standard australienne, l'adolescent adopté bébé se découvre une famille, dont il ignore tout ou presque. Content mais aussi effrayé par l'arrivée inattendue d'un frère et d'une sœur – William et Ruby – dans sa vie, Joshua les suit pour tenter de recoller toutes les pièces manquantes du puzzle de son existence. C'est au volant d'un vieux break pourri que la fratrie voyage à la recherche de ses origines. Font-ils partie de ces milliers d'enfants aborigènes volés par les autorités australiennes de l'époque ? C'est l'histoire qu'ils vont découvrir…

Inspiré de faits réels, ce récit très bien documenté relate avec un réalisme saisissant l'enlèvement et l'éclatement d'une fratrie. Si Joshua a eu la chance de grandir dans une famille, ce n'est pas le cas de ses aînés qui n'ont connu que des foyers. Ce périple sur les terres rouges et désertiques du bush australien va resserrer les liens entre ces personnalités cassées par l'existence, mais mues par une solide envie de rattraper le temps perdu. Si ce retour à la Terre de leurs ancêtres n'a pas forcément répondu à leurs attentes, il leur permet de dissiper tous les malentendus autour de leurs histoires respectives et, dès lors, de repartir sur des bases saines pour avancer dans leurs existences. Un roman passionnant, un bel hommage au peuple aborigène et à sa culture riche d'enseignements pour tous.

Il faudra attendre, lit-on à la fin de ce récit, les années 70 pour mettre fin aux « Stolen generations » en Australie. Ce sont près de 5 000 enfants qui ont été retirés de leurs familles jugées inaptes, selon les autorités australiennes, à élever des enfants. Fait étrange, il s'agissait surtout d'enfants métisses…

Présentation par l'éditeur

Inspiré de faits réels, un road novel qui nous emmène dans des terres sauvages, avec un héros attachant à la recherche de ses origines.

En Australie, et ce jusque dans les années 1970, des enfants aborigènes ont été retirés à leur famille pour être confiés à des Blancs. Joshua, quinze ans, est l’un d’eux. Métis, il a grandi dans le confort matériel et l’ignorance totale de ses vraies racines. Son