Aller au contenu principal

Souvenirs de ma nouvelle vie

Roman
à partir de 10 ans
: 9782874262074
13.00
euros

L'avis de Ricochet

« Traitez-moi de prétentieuse, si ça vous chante. Je n’y peux rien si j’ai un compas dans l’œil, une calculatrice dans le cerveau et une tête gorgée de ressources insoupçonnées » (p. 146 )

Il est vrai que Charlie, la jeune narratrice de roman à la première personne, n’est pas une fille banale. Fantasque et imaginative, elle transforme le quotidien au gré de ses états d’âme et de ses envies. Et qui pourrait lui en vouloir sachant ce qui est arrivé à sa famille « le pire des pires jours… »

Suite à ce jour justement, Charlie et ses parents ont emménagé dans un appartement sinistre situé au rez-de-chaussée d’un immeuble à Bruxelles. Or c’est l’été et l’adolescente s’ennuie. Elle décide donc d’entamer son Carnet d’exploration des étages où elle consignera les 192 clichés de la vue que les voisins ont de chaque appartement. Evidemment avant de prendre ces photos avec son Polaroïd, elle devra se présenter à chaque habitant.

Durant les escapades de Charlie limitées à 15 minutes par ses parents, elle fait la connaissance de personnes qu’elle rend toutes extraordinaires par les descriptions auxquelles les rencontres donnent lieu. Toutefois, la palme de l’excentricité revient à Madame Slavinskya ! Cette voisine âgée prétendument écrivaine loge au troisième étage et aime par-dessus tout écouter et chanter des airs d’opéras ainsi qu’écrire des histoires d’amour se déroulant à Paris ! Il s’avère pourtant qu’un lien d’amitié va se nouer entre ces deux protagonistes hors normes que la vie n’a pas épargnés et qui trouvent dans leurs affabulations respectives un pansement à leurs blessures.

Marie Colot, avec pudeur, délicatesse et humour, invite dans ce roman le lecteur à faire la connaissance de divers personnages à la sensibilité à fleur de peau, tous marqués par un événement traumatisant. Or ces personnages répondent de manière différente au chagrin qui les affecte. Lorsque la tristesse la submerge, la mère de Charlie, par exemple, se renferme sur elle-même. Son père, lui, n’arrête pas de répéter les mêmes histoires drôles. Etonnamment, malgré ce désespoir qui fait à jamais partie de leur quotidien, ces personnages continuent d’avoir foi en la vie. Et c’est cette foi indéfectible que Madame Slavinskya, cette voisine aux premiers abords loufoque, transmettra à Charlie.

Au travers d’une intrigue originale servie par des portraits psychologiques de personnages touchants de vraisemblance, ce roman livre ainsi une belle leçon d’optimisme et d’amour à un lectorat jeune, qui a encore la vie devant lui !

Présentation par l'éditeur


Charlie est bien une fille, même si tout le monde ne le voit pas au premier coup d’oeil. Sa vie est un puzzle géant d’au moins deux mille pièces, et toutes ces pièces ne sont pas heureuses. Loin de là. Après le pire des pires jours, le décès de sa petite soeur Léa dans un accident de voiture, plus rien n’est pareil. Elle et ses parents déménagent dans le plus grand immeuble de la ville. Nouvel