Aller au contenu principal

Sept jours pour survivre

Roman
à partir de 14 ans
252 pages
: 9791035200398
14.50
euros

L'avis de Ricochet

C'est l'anniversaire de Nita, jeune Amérindienne de treize ans. Alors qu'elle photographie sa ville de Montréal comme elle aime à le faire, elle est brutalement kidnappée. Sa mère s'affole sans comprendre, son père en prison trépigne. Un jeune patrouilleur et une enquêtrice déterminée mènent l'enquête. Chaque minute compte dans les affaires d'enlèvement, surtout en hiver et dans une région où les déplacements se pensent en hydravion…

Dans un style abrupt, Nathalie Bernard a choisi de ne pas entretenir le mystère à propos du sort de Nita : retenue par un homme blanc visiblement déséquilibré, elle cherche courageusement à le neutraliser et à survivre au milieu de nulle part, dans une cabane forestière. Un narrateur externe la suit en alternance avec les recherches des policiers, mus par des motivations personnelles ambiguës quoique puissantes. Vite et bien, ils enquêtent et remontent la piste du kidnappeur. Intervient alors la question du racisme envers les Amérindiens, mais toujours à travers et même sous le style policier haletant et les psychologies tourmentées des héros. L'enleveur de Nita demeure lui raconté uniquement par le biais des autres personnages. La démonstration et la réflexion se feront donc entre les lignes, rendant l'ouvrage particulièrement perspicace. Si le passé reste bien à sa place, ses stigmates – collectifs et individuels – n'ont visiblement pas fini d'empoisonner la société québecoise…

Présentation par l'éditeur

Nita, une adolescente amérindienne, est kidnappée à Montréal et se réveille dans une cabane perdue au coeur de la forêt canadienne enneigée. Qui l'a emmenée ici et pourquoi ? Une chose est sûre : c'est seule qu'elle devra affronter les pires prédateurs. Du côté des enquêteurs, les indices sont rares. Une course contre la montre s'engage.
Nita a sept jours pour survivre.

Un thriller glaçant.

Lire