Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Regarder le paysage

Documentaire
à partir de 12 ans
: 2070573532
9.50
euros

L'avis de Ricochet

Le paysage, « façon particulière d’appréhender ce qui s’étend autour de nous » (p. 11), s’invente à la Renaissance en même temps que la perspective en peinture. Au XVIIème siècle, le paysage est celui d’une nature ordonnée, contrôlée, mais l’Angleterre à partir de la moitié du XVIIIème siècle inaugure un retour du sensible. Le XIXème siècle voit une montée de l’urbanisme : le paysage change. Aujourd’hui, la diffusion des images entraîne une dé-réalisation des paysages que l’on ne s’approprie plus directement. Nous devrions apprendre à voir différemment, à partir d’un angle écologique : la nature est belle en elle-même, c’est notre patrimoine. Et le paysage se concevra à une double échelle : locale, c’est notre approche quotidienne, et mondiale, à travers les images satellitaires.

Voilà résumé le propos chronologique du livre, passionnante petite réflexion à la croisée des sciences. Dans la lignée des collections de philosophie pour enfants, Gallimard a lancé Chouette penser ! Le principe est celui du discours : un auteur disserte, interpelle son lecteur par l’emploi du « nous » mais ne pose pas directement des questions. Au contraire, une conclusion claire est donnée, heureusement nuancée de pistes de réflexions. La forme est donc assez classique, on lit l’ouvrage comme un roman. Une mignonne petite chouette borde chaque page pour nous donner dans des bulles jaunes les définitions des mots difficiles : on apprécie de ne pas avoir à courir à un glossaire final et c’est plus ludique qu’une note de bas de page. Le fil de la narration est entrecoupé d’extraits en pleine page de réflexions sur le paysage ou la nature : Merleau-Ponty, Rousseau mais aussi Hugo et Philippe Jacottet sont ainsi convoqués. Le niveau est de qualité, Claude Eveno parle le plus simplement possible à son lecteur mais ne lui choisit pas la facilité. L’ouvrage gagnera à être accompagné par les parents ou les enseignants pour stimuler et prolonger les interrogations qui sont ici complètement intégrées dans le texte. On pensera fortement à l’initiative de Bayard dans sa collection Les Petites Conférences, issues de prestations au Théâtre de Montreuil et qui prennent quasiment la même forme que Chouette penser ! Un regret, mais il est de taille : une simple bichromie et des illustrations qui ne s’adaptent pas bien au sujet.