Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Princesse Vinyle

Madeleine Nasalik
Roman
à partir de 13 ans
: 9782226238856
14.00
euros

L'avis de Ricochet

Albie, 16 ans, a une passion, la musique, transmise par ses parents, et collectionne depuis longtemps les bons vieux vinyles. Elle en possède un peu plus de 900, qu’elle écoute en boucles. Elle est capable de raconter les parcours musicaux des musiciens qu’elle adore, d’expliquer la conception des pochettes de disques, de parler finement des morceaux qu’elle vénère. D’ailleurs, elle vient d’ouvrir un blog sur lequel elle poste des billets signés « Princesse Vinyle ». Elle vit avec sa mère à Berkeley, ville universitaire californienne, et travaille l’été chez Bob, un des rares disquaires indépendants de la ville. Sur Telegraph Avenue, la rue où se trouve le magasin, se côtoie un petit monde bigarré : collectionneurs de vinyles un peu autistes, SDF, junkies et marginaux. Albie adore travailler là, c’est sa vie et elle s’y trouve à sa place. Et puis, il y a le garçon qui vient de plus en plus souvent à la boutique …
Ce roman à la première personne, tout en apparente légèreté, est une jolie chronique, où Yvonne Prinz aborde avec finesse et humour le temps de l’adolescence, les premières expériences amoureuses, la place de l’amitié et les relations avec les parents. Albie entretient avec sa mère une relation complexe et a l’impression parfois qu’elle est plus adulte que sa mère, qui tente désespérément de trouver un nouvel amoureux. La musique, bien sûr, est très présente dans le récit, à travers les vinyles qui ressuscitent un temps révolu que les moins de vingt ans n’ont pas connu. Albie vit pourtant dans son époque, elle utilise le Net, crée un blog du plus en plus lu, mais ne jure que par les galettes noires sur les platines. Pour elle, la musique s’écoute, s’apprend, se mérite et ne se consomme pas via les ipods. C’est « lamentable (pense-t-elle) que le monde moderne arrive à se passer de magasins de disques, et c’est lamentable que les gens se bornent à télécharger leur musique sur un ordinateur sans la palper, sans renifler son odeur, sans la tenir à pleines mains et, surtout, sans en éprouver le moindre remords. » A réfléchir.
Cette passion qu’elle revendique et qu’elle vit pleinement fait de cette jeune narratrice un personnage un peu en marge, très attachant, drôle et souvent impertinent, que les lectrices devraient apprécier

Présentation par l'éditeur


La vie d'Allie, seize ans, tourne autour de la musique. Sa collection de vinyles dépasse les 900 disques, et elle a trouvé le job d'été de ses rêves : vendeuse dans un magasin de disques vintage. Et lorsqu'un mystérieux garçon franchit la porte de Bob & Bob Records, le cœur d'Allie bat sur un nouveau rythme. Craquant, stylé avec ses bottes en cuir, " M ", comme elle l'appelle, semble connaître la