Aller au contenu principal

POV : point of view

Roman
à partir de 15 ans
234 pages
: 9782748525212
15.95
euros

L'avis de Ricochet

Lucas, seize ans, a une addiction au cybersexe : dès qu’il a un moment de libre, et surtout toutes les nuits, il visionne des vidéos pornographiques sur son ordinateur. Ses besoins sont de plus en plus intenses, et un jour ses parents comprennent. Ils organisent le sevrage brutal de leur fils, qui tente alors de se suicider. Peu après, Lucas intègre un centre de rééducation. Avec l’aide de la fragile Eloïse, dépendante des jeux vidéos, il se reconstruit lentement...

Point of view, ou POV, ou « caméra subjective » en français, désigne semble-t-il une vidéo pornographique tournée du point de vue de celui qui vit la scène. Semble-t-il, car le roman est truffé de termes techniques auxquels celui qui ne s’est point renseigné sur le sujet ne comprendra pas grand-chose. Peu importe, Patrick Bard réalise ici une fiction immersive particulièrement marquante parce que touchante. Lucas est un brave garçon, victime qui ne se rend pas compte de son problème personnel et des conséquences indirectes qu’il entraîne (la misère des acteurs de l’industrie du porno notamment). Par petites touches d’un narrateur externe attentif, par allers-retours légers dans le temps, le lecteur adolescent apprend à apprécier ce héros et il entamera d’autant plus facilement sa réflexion… Celle-ci portera d’ailleurs peut-être sur ses propres relations à la sexualité à l’heure des écrans, biais et illusions faciles. Il fallait du cran à un auteur dit « jeunesse » pour aborder de front ce thème nauséeux, alors qu’il est plus aisé de parler de réseaux sociaux ou de jeux vidéos. Dans la veine d’un Melvin Burgess, un livre percutant.

Présentation par l'éditeur

La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre.