Aller au contenu principal

Mots doux pour endormir la nuit

Livre-audio
à partir de 3 ans
: 9782923735252

L'avis de Ricochet

D’abord, remarquons le titre : endormir la nuit et non pas endormir l’enfant. Différent comme angle, non? Joli prélude à l’originalité. D’ailleurs, avant même d’ouvrir le livre, on y sent déjà un peu une atmosphère de doux délire avec sur cette page couverture un gamin endormi, assis sur un nuage, la tête confortablement appuyée dans la lune-oreiller.
Composé de 16 poèmes, Mots doux pour endormir la nuit nous entraîne dans un imaginaire tendrement fantaisiste, un peu insolite, pas assez pour avoir des cauchemars , mais juste assez pour faire monter en surface quelques rêves chatoyants.
Même si Jacques Pasquet écrit pour les tout-petits, il ne craint pas d’aborder des thèmes plus abstraits (le temps qui passe…) ou d’avoir recours à ellipse, écrivant un poème entier sur la naissance des étoiles de mer, sans jamais les nommer.
L’auteur ne cherche pas ici la rime à tout prix, mais sa poésie se déploie de façon mélodieuse, parfois musicale. Le ton varie au fil de ce recueil où la nuit prend des teintes poétiques et rassurantes. Dans « Pied de nez », on passe du contemplatif au coquin. Dans « À l’envers » (imprimé à l’envers dans le livre!), on est plutôt en mode interrogation. Ce poème se distingue d’ailleurs par cette question d’une absurdité exquise : « Le soleil a-t-il peur du noir? ». Par son élégant dépouillement, le poème « Soleil couchant » tire vers le haïku.
Dernier poème du recueil, « Ce matin-là » termine sur une note à la fois humoristique et
lyrique :
« Ce matin-là

Le monde s’enveloppa

dans un drap de paresse

Et

La nuit put enfin dormir tranquille. »

Marion Arbona a utilisé gouache, encre, crayon, acrylique, pastel et ordinateur pour ses illustrations remplies de mystères et d'éléments à déchiffrer. Loin du mignon et du rose-bonbon, l’illustratrice a concocté des images originales et audacieuses. On rigole devant ses moutons en forme de taches d'encre, on s’émerveille devant l’arbre qui sort du berceau (symbole du temps qui passe) et on s’attendrit devant cette lune qui sert de tapis volant. Sur le plan visuel, cet album offre aux petits une belle occasion d'observer et de décoder.

Un CD accompagne ce recueil, où l’auteur lit lui-même ses poèmes d’une voix chaude et envoûtante, relevée par des airs apaisants d’accordéon, de violon et de violoncelle.

Présentation par l'éditeur


L’écriture et la voix chaleureuse du conteur Jacques Pasquet entraînent le lecteur dans un magnifique voyage doux et poétique. Seize poèmes pleins de tendresse amèneront parents et enfants à partir de 3 ans au cœur de la nuit et de ses doux mystères, délicatement révélés par le trait de Marion Arbona. Un recueil avec CD accompagné des illustrations sonores et compositions musicales d’Étienne