Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Monsieur Chocolat

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 7 ans
: 9782355044052
17.50
euros

L'avis de Ricochet

Rafael naît à Cuba à la fin du 19e siècle dans une plantation de canne à sucre. Ses parents sont esclaves. Ils réussissent à échapper aux surveillants et à s’enfuir à La Havane, mais s’ils sont libres, ils risquent toujours d’être rattrapés par les rancheadores, les chasseurs d’esclaves qui, s’ils les rattrapent, les punissent de façon terrible. Les parents de Rafael préfèrent le confier à une vieille femme qui va s’occuper de lui pendant un certain temps. Rafael grandit au sein d’une communauté pauvre qui se réunit le soir pour faire la fête et danser, tant la vie est difficile. Et puis les choses bougent à nouveau, Rafael est vendu à un marchand portugais qui veut le ramener chez lui pour qu’il serve de garçon de compagnie à sa mère. Rafael, à peine débarqué en Europe, s’enfuit, il fait des petits boulots dans le port de Bilbao, il est repéré par Tony Grice, un clown anglais à qui il va servir d’assistant. Il rejoindra ensuite la troupe du Nouveau Cirque à Paris, il sera le premier clown noir. Il danse, il chante, il fait des acrobaties, il a du succès. Il se produira ensuite en duo avec le clown anglais Footitt.

Ce livre est remarquable tant par sa documentation fouillée que par la façon dont l’histoire est traitée : dans un premier temps, on se prend à suivre le destin hors du commun de Rafael, les injustices, la tristesse, la peur et puis le succès, l’amour, le lent déclin et la mort. Le contexte historique est posé par petites touches, toujours présent mais jamais trop. En fin d’ouvrage, comme toujours dans cette très belle collection « grands portraits » chez Rue du Monde, un dossier complet permet de mieux comprendre et d’approfondir le sujet. Et quel vaste sujet que celui de cet artiste qui a servi de faire-valoir et a accepté de faire rire à ses dépens, puis qui a été le premier clown à aller distraire les enfants malades dans les hôpitaux et qui a finalement donné naissance à l’expression « être chocolat ». N’oublions pas non plus les illustrations dansantes de Bruno Pillorget qui amènent une touche de gaîté et de douceur à cette histoire de clown triste. Un livre à la fois roman et documentaire à lire dès sept ans pour se distraire mais aussi pour réfléchir à l’injustice, à l’intolérance et à la bêtise.

Présentation par l'éditeur

Chocolat est un clown qui a amusé le Tout-Paris des années 1900. Il fut le premier artiste noir de la scène française, inventant avec son acolyte Footit un duo de clowns blanc et noir. Fils d'esclaves, son itinéraire passe par Cuba et Bilbao, où il est repéré dans la rue pour sa force physique et son sens du spectacle. Paris lui offrira vingt ans de succès, où les spectateurs de Montmartre et des