Aller au contenu principal

Mon-gros-mouton-noir : une histoire naturelle

Album
à partir de 6 ans
: 9782226399434
18.00
euros

L'avis de Ricochet

Un enfant, réjoui par les vacances d’été qui commencent, aperçoit au loin un gros mouton noir, ou plutôt un gros-mouton-noir. Leur rencontre va déclencher chez l’enfant des questionnements sur plusieurs sujets, et le mouton deviendra le héros de rêveries fantaisistes. Finalement, l’enfant retourne à l’école pour la rentrée et le gros-mouton-noir retrouve son troupeau. Leur aventure – réelle ou imaginaire – est terminée, mais pas la réflexion du lecteur !

Corinne Lovera Vitali et Juliette Barbanègre proposent un album plutôt philosophique qui pousse à se poser des questions assez sérieuses. Le livre aborde des idées telles que les illusions – le mouton porte un masque, on voit son reflet dans la rivière mais il n’est pas là – mais aussi la question de l’identité – qu’est-ce qu’on est et qu’est-ce qu’on n’est pas, la nature profonde de certains animaux les poussant à agir d’une certaine manière, les tirets du titre qui semblent indiquer que nos qualités sont ce qui nous forment dans notre tout – la question de la relation entre l’humain et l’animal, ou encore les notions de différence et de solitude – « pourquoi si peu d’amis ? » se demande l’enfant, autant pour lui-même que pour le mouton, dans ce qui est une des doubles-pages les plus émouvantes de l’album. Cela fait beaucoup, et pourtant on ne se sent pas accablé. La réflexion du lecteur est stimulée, mais de façon naturelle, sans forcer. La lecture de l’album peut ainsi être agréable pour les grands comme pour les petits. Ce plaisir est certainement dû en partie aux superbes illustrations, dont les tons tirant beaucoup dans les bleus, les violets ou les noirs confèrent à l’histoire un onirisme doux et féerique. C’est donc un très bon album pour faire prendre conscience à l’enfant de son rapport à lui-même et à l’autre.

Présentation par l'éditeur

Il y a un mouton à l’horizon, apparu quand le vent s’est levé. Pas un ours brun, ni un porc-épic : un-gros-mouton-noir. Qu’est-ce qui le rend si attachant pour l’enfant ? Qu’il soit gros ? Qu’il soit noir ? Qu’il soit mouton ? L’enfant qui raconte aimerait que l’été dure et se questionne en observant l’animal. Ce mouton revient tout le temps le voir… à moins qu’il ne le quitte jamais. Et l’été,