Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Mauvaise connexion

Roman
à partir de 12 ans
: 9782362660603
7.00
euros

L'avis de Ricochet

En septembre 2012, les éditions Talents hauts, dont le catalogue défend haut et fort l’égalité filles / garçons, lancent une nouvelle collection destinée aux adolescents, « Ego ». L’on y parlera de sexisme, d’identité, des différences, de la discrimination, d’amour, de violence, de résistance, de solidarité, d’égalité et de liberté.

Deux titres inaugurent cette nouvelle collection : Touche pas à ma mère, d’Hervé Mestron et Mauvaise connexion, de Jo Witek.

Julie a quatorze ans et des paillettes plein la tête. Avec son amie Katia, elles jouent au mannequin, se photographient, font des défilés de mode. Julie s’inscrit un soir sur un site de tchat. Elle devient Marilou, se vieillit de quelques années et y rencontre un certain Laurent, qui se dit photographe de mode. Le poisson est ferré et c’est l’engrenage. Julie tombe amoureuse de Laurent, perd ses amis, ment à sa mère, s’enferme et s’immerge totalement dans cette relation virtuelle, y passe ses nuits et se traîne le jour. Laurent l’oblige peu à peu à se dévêtir, il la photographie via la webcam, il la menace. Julie n’en peut plus, elle se dégoûte, elle se sent violée, mais elle ne peut s’empêcher de continuer. Elle n’ose pas en parler à ses parents, tant elle se sent meurtrie et salie.

Ce roman de Jo Witek est très intéressant. L’auteure met en garde, à travers une adolescente naïve qui croit au prince charmant, sur les dangers de l’internet et des rencontres que l’on peut y faire. Car le net est aussi peuplé de loups qui rôdent… Elle montre parfaitement les processus mentaux qui se mettent en place alors, amenant la victime à s’enfermer dans une addiction et une soumission totales à l’homme pervers qui la manipule. Mais ce roman, délicat et utile, est aussi porteur d’espoir car Julie arrive à s’en sortir et à se reconstruire.

A faire lire, à partager, à débattre, pour éviter les loups embusqués et très mauvaises connexions…

Présentation par l'éditeur

Je me suis inscrite sur un nouveau tchat. J'ai tapé Marilou. Je trouvais que ce pseudo correspondait bien à la fille que j'avais envie d'être. Plus sexy, plus délurée, plus effrontée aussi. Marilou, une autre moi-même. Une fille qui l'a tout de suite attiré. - Bonjour, Marilou. C'est joli comme prénom. T'as quel âge ? J'ai menti : Seize. Et toi ? - Vingt. Mentait-il lui aussi ? Je ne me suis pas