Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Maudite rentrée

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 10 ans
: 9782364740884
5.95
euros

L'avis de Ricochet

Alizée n’apprécie pas du tout d’avoir quitté la ville pour suivre ses parents à la campagne ! Ce qu’elle souhaitait, elle, c’était rentrer au collège avec ses amis, ses habitudes, selon les rites qu’elle connaissait ! Aucun intérêt d’être au milieu des champs, près de la forêt, à retaper une maison isolée, prendre le bus scolaire et perdre, pour tout dire, son indépendance de citadine ! D’autant qu’elle éprouve des inquiétudes face à « trois affreux », qu’elle observe de chez elle, et face à un étrange va-et-vient de camion, fourgon, motards qui suscitent perplexité, et même malaise. Petit à petit pourtant, elle va réviser son jugement, en particulier à partir du moment où le beau Maté, collégien de 5°, va lui adresser la parole dans le bus scolaire justement. Les événements se précipitent, cache d’armes, surveillance policière font croire un instant que le mystère est élucidé mais le fourgon est encore là, le jeudi soir particulièrement ! Qui donc rôde ainsi et pourquoi ?
La chute étonne et on admire ce roman très astucieux où Sylvie Deshors s’amuse à tromper le lecteur : chacun croit à une intrigue à la Enid Blyton avec malfaiteurs masqués et enquête rondement menée par les enfants. Or, la résolution de l’énigme finale fait basculer le récit de mystère vers le roman de mœurs ou de société avec de nouveaux personnages esquissés et pleins d’humanité : Lily, la tante de Maté, et Baptiste, le vieil invalide, quant aux « trois affreux »... Le rebondissement du roman le réoriente vers des thèmes nouveaux, vivre et vieillir seul ou presque, et remet en perspective toute l’histoire. Cela amène Alizée à reconsidérer la campagne, les métiers qui s’y pratiquent, les modes de vie, etc…
Ce roman appartient au feuilleton des Incorruptibles et les commentaires qui figurent en fin de récit éclairent les appréciations des élèves et certaines stratégies ou intentions de l’auteure. Richesse du récit et lecture critique de jeunes lecteurs contribuent à l’intérêt de ce roman subtil au-delà des conventions habituelles du genre.

Présentation par l'éditeur


Quel cauchemar, Alizée entre en sixième et ses parents n'ont rien trouvé de mieux que de déménager au milieu de nul part, dans une vielle ferme à peine restaurée entre un étang et une forêt:Son angoisse de la campagne redouble quand elle remarque qu'un fourgon étrange stationne certaines nuits sur la petite route menant à sa maison