Aller au contenu principal

Martin perché

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 13 ans
: 9782211124393
11.50
euros

L'avis de Ricochet

Un beau jour de mai 1968, Martin, seize ans, grimpe dans le vieux chêne de la maison de vacances de sa très bourgeoise famille, et refuse d’en descendre. Peu à peu, à travers le récit en « je » du jeune homme, le narrateur comprend quelle querelle familiale s’est jouée… Amoureux de la pétillante Angie qui l’a entraîné dans les manifestations parisiennes, Martin a osé affronter son notaire de père prêt à couper l’arbre afin de construire une piscine.

C’est un micro drame à haute valeur symbolique que propose Christian de Montella, réussissant à raconter une crise adolescente et une crise de société en moins de cent pages. Un humour fin parcourt le récit, et nous suivons Martin (opportunément nommé Lesage) entre révolutionnaires philosophes et mère au foyer qui va enfin s’affirmer. On soupçonne in fine que l’anecdote de vie guidera un bout du destin du jeune héros...

« Sur le seuil, je n’entends d’abord que des cris, un tumulte de voix exaltées. J’hésite à entrer. Angie me prend d’autorité par le coude et me conduit à travers de longs couloirs.
- Tu veux voir comment on prépare la révolution en marche ?
- Tout ce qui te fera plaisir.
- Ne dis pas des trucs comme ça.
- Pourquoi ?
- Tu parles comme un vieux. » (p. 41)

Présentation par l'éditeur

Hier, mon père est rentré de son cabinet à l'heure du dîner, a rassemblé toute la famille dans son bureau et nous a annoncé, funèbre, que Paris était « à feu et à sang ». Des échauffourées entre étudiants et CRS avaient lieu dans le Quartier Latin. Un après-midi, j'étais monté jusqu'à la rue Soufflot et à la rue Gay-Lussac. Où avais-je le plus de chance de tomber sur elle, sinon là, au coeur des