Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

L'oreille absolue

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 13 ans
12.00
euros

L'avis de Ricochet

Michel Honaker continue d’explorer l’univers du policier et du fantastique en nous offrant une histoire où la musique est reine, thème très présent dans l’ensemble de son oeuvre. L’étrange est là dès les premières pages de « L’oreille absolue » avec des corps emprisonnés dans des cuves portant des numéros. Il s’installe encore un peu plus lorsque apparaît le personnage de Larry Nelson, critique musical possédant des oreilles hypersensibles. Enfin, nous plongeons vraiment dans l’univers du polar quand un chef d’orchestre célèbre est assassiné à l’issue d’un concert. De journaliste Larry Nelson devient alors enquêteur. Ses indices : un si dièse frappé par la victime juste avant de mourir et un drôle d’individu parmi le public, qui ressemble à Beethoven…Nous retrouvons l’univers de Michel Honaker, ses héros un peu bizarres, maigres et solitaires, hantés par de sinistres cauchemars. Larry Nelson appartient à cette famille d’incompris, marqués par un déséquilibre affectif. Si l’intrigue présente une amorce un peu longuette, le récit reste malgré tout captivant. A aucun moment on n’éprouve de crainte pour le héros que l’on sent plus fort que ses ennemis. Petit à petit, on comprend également que l’enquête va faire la lumière sur les meurtres mais aussi sur le passé de Larry Nelson et réduire les zones d’ombre qui entourent ce personnage sympathique qui a juste besoin de musique pour vivre.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs

J'ai bien aimé le livre sauf qu'il y a une petite erreur dedans : lorsque le chef d'orchestre meurt, on peut lire qu'il enfonce une note NOIRE sur le clavier du piano et part après, on apprend que c'est un si dièse... or le si dièse est l'équivalent du do et est donc une note BLANCHE...