Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

L'impossible madame Bébé

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 8 ans
72 pages
: 9782075119252
9.50
euros

L'avis de Ricochet

« Je n'ai peur de rien, ni de personne. Je fais du karaté. »

Le ton est donné, c'est Nana qui parle. Nana – Nadejda de son vrai prénom – est l'héroïne de L'impossible madame Bébé. Elle est en CP et a la langue bien pendue.

A la rentrée du primaire, sa grande sœur lui intime de faire très attention à une personne qui selon elle est parfaitement redoutable, madame Bébé. C'est une surveillante. « Elle surveille l'entrée et la sortie, et aussi la cantine, et parfois la cour. Elle est terrible. » Si Nana entend la requête de sa sœur, elle n'a pas peur pour autant de cette dame à qui elle adresse un fier bonjour le jour de sa rentrée en CP ! Cela ne plaît guère à madame Bébé et ces deux-là ne vont pas bien s’entendre… De fait, les premières semaines d'école de Nana seront marquées par de nombreuses punitions !

« Je n’aime rien de ce qu’on mange à la cantine, mais je dois quand même finir mon assiette, parce que c’est madame Bébé qui nous surveille et que finir son assiette est, selon elle, la chose la plus importante de l’univers. Si vous demandez à madame Bébé : "Qu’est-ce qui compte le plus, arrêter toutes les guerres dans le monde ou finir son assiette ?" Elle vous répondra : "Finir son assiette !" Elle m’a déjà punie cent fois depuis la rentrée. »

Un matin, madame Bébé n’est plus là. Nana ne voit que cela, son absence. Et même si c’est « la belle vie », qu’elle peut ne manger que le pain et le dessert à la cantine, Nana est profondément troublée et inquiète quant au sort de madame Bébé. Que fait-elle ? Où est-elle ? Nana met tout en œuvre pour la retrouver et c’est une toute autre relation qui va naître entre madame Bébé – qui n’est peut-être pas si impossible que ça – et notre espiègle héroïne.

Ce nouveau texte d’Agnès Desarthe est génial ! Elle nous régale à toutes les pages de bons mots et de traits d’humour. Nana est délurée et rigolote mais aussi réfléchie, curieuse, intelligente, un brin frondeuse… Elle ose aller au-devant des autres, à sa manière d’enfant, et ce côté volontaire est vraiment rafraîchissant ! Louis Thomas illustre le tout de manière chaleureuse et avec une bonne humeur indiscutable… Le tout est dynamique, savoureux, coloré : Agnès Desarthe et Louis Thomas forment un duo parfait !

Présentation par l'éditeur

Nana entre au CP, joyeuse et optimiste. Comme elle fait du karaté, elle n'a peur de rien ni personne. Mais elle ne se doute pas de ce qui l'attend à l'école : madame Bébé, avec sa tête de « si tu te crois maligne, tu te trompes complètement », la surveillante la plus sévère de l'histoire mondiale des surveillantes. Entre la petite fille follement dissipée et l'impossible madame Bébé, les histoires