Aller au contenu principal

L'hiver d'Isabelle

Album
à partir de 7 ans
: 9782352893486
16.00
euros

L'avis de Ricochet

Isabelle vit entourée par l’hiver, qui rend sa maison, percée de trous, froide et triste. Ni ses rêves, ni ses souvenirs n’ont plus leur place autour d’elle. Un jour, Isabelle reçoit la visite d’une fée, qui la sermonne et lui prodigue ce conseil : pour se sentir mieux, Isabelle doit se plonger dans son passé et invoquer des souvenirs simples et heureux, comme celui de chanter sur les genoux de son grand-père ou d’un pique-nique sur l’herbe. Isabelle doit aussi accueillir ses rêves qui, en union avec ses souvenirs, réchaufferont sa maison. Cependant, tout n’est pas réglé chez elle : le malheur, qui s’était installé là l’été précédent, demeure. Isabelle choisit de l’affronter et, à l’aide des souvenirs joyeux, le fait rétrécir. Le printemps peut alors lentement revenir, Isabelle « peut désormais avancer ».

Cet album dépeint très subtilement le processus de guérison spirituelle que beaucoup, enfants ou non, doivent surmonter à un moment ou à un autre. Le malheur d’Isabelle n’est pas identifié, il peut symboliser un deuil, une séparation, ou toute autre peine, ce qui permet une identification plus large des lecteurs. Bien qu’il devienne plus petit, le malheur ne disparaît pas pour autant, ce qui signifie qu’on ne peut pas se débarrasser d’un chagrin facilement, c’est un long chemin. Cependant, l’album fait comprendre que cela n’empêche pas la joie d’être présente dans le même temps. Même au début de l’ouvrage, les illustrations montrent déjà le potentiel de la jeune femme à surpasser son malheur. Son intérieur est rempli des meubles et d’objets vivants et colorés, Isabelle elle-même est vêtue de couleurs, jusqu’à ses cheveux violets et roses. L’hiver peut être chassé, il lui reste juste à savoir comment. La simplicité des souvenirs heureux contraste avec la grandeur des personnages les représentant pour signifier que ce qui paraît ne pas avoir d’importance peut se révéler crucial, et encourage à savourer et ne pas sous-estimer les petits moments de bonheur. Jeanne Macaigne nous propose un album résolument positif et réaliste, qui résonnera pour certains lecteurs, les aidera peut-être à avancer comme Isabelle, et sensibilisera les autres au sujet de la gestion de la peine.

Présentation par l'éditeur

L’hiver s’est installé tout autour d’Isabelle, personne ne sait pourquoi. La tristesse et le froid s’infiltrent par les trous de sa maison et emplissent le vide de sa vie. Elle reste comme endormie sans rêve ni souvenir, comme engourdie sans passé ni avenir.
Une fenêtre se met à vibrer, un drôle de vent s’invite sous son toit et amène une fée au caractère bien trempé. Elle lui apprendra à renouer