Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Les inoubliables

Roman
à partir de 13 ans
186 pages
: 9782211239363
14.50
euros

L'avis de Ricochet

Depuis la Roumanie, Luca est venu en France avec son père afin de perfectionner son violon et tenter des concours. Au-delà des cours quasi quotidiens de musique, Luca est scolarisé au lycée en tant qu’EANA : élève allophone nouvellement arrivé. Avec un petit groupe bigarré d’adolescents du monde entier aux passés plus ou moins cabossés, il apprivoise assez facilement Paris. La jolie Anna, mi-française mi-roumaine, est leur guide attitré dans cette France brillante.

Fanny Chartres fait de Luca son narrateur pour exprimer tout en nuances le malaise de l’exil même volontaire. Elle met un peu d’humour dans des situations de langage, mais surtout beaucoup de mélancolie dans son histoire au rythme lent qui suit le quotidien. Tous les personnages éprouvent un regret de leur pays d’origine, quand bien même la Ville Lumière séduit leur jeunesse dynamique. On notera que c'est davantage l'histoire de l'Europe (la Roumanie de Ceaușescu) qui sert de tremplin à une réflexion implicite sur l'immigration actuelle. La fin effectue un va-et-vient parfait, entre la mère d’Anna qui se réconcilie avec ses origines et un Luca qui découvre qu’il préfère développer sa musique dans son environnement natal. Doux mais profond.

Présentation par l'éditeur

On les appelle les EANA : les élèves allophones nouvellement arrivés. Ils viennent d’un peu partout. De Bulgarie, de Turquie, de Corée, de Grande-Bretagne ou, comme Luca, de Roumanie. Ils sont là pour un temps ou pour longtemps. Ils viennent avec leurs histoires, simples ou heurtées. C’est peut-être le travail de leurs parents qui les a amenés là, ou bien l’absence de travail. Parfois l’espoir,