Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Les Barons

Laurent Brandenbourger
Roman
à partir de 15 ans
: 9782874230646
7.00
euros

L'avis de Ricochet

« Les barons » ; c’est d’abord un film belge, réalisé par le réalisateur bruxellois Nabil Ben Yadir. Le film est sorti en novembre 2009 en Belgique, puis en janvier 2010 en France.
Il appartient à ce courant du cinéma belge qui, avec une apparente légèreté et un humour souvent décalé et corrosif, parle des gens ordinaires aux prises avec un monde dans lequel ils ne trouvent pas forcément leur place.
Cet ouvrage, publié par l’éditeur belge Mijade, est le roman du film.
Il met en scène quatre amis, quatre jeunes gens, qui vivent à Molenbeek, un quartier populaire de Bruxelles. Dans ce quartier, on trouve de petits boulots qui engendrent vite le désenchantement, on est au chômage ou l’on vit de combines, on se « débrouille ». Les amis n’échappent pas à la règle, ils refusent le système qui, de toute façon, ne veut pas d’eux. Ils se nomment eux-mêmes « les barons «, revendiquant, avec une gouaille inventive, leur oisiveté.
Hassan, le héros du film, explique : « Pour être un baron, dans la vie, il faut être le moins actif possible, parce que chaque être humain naît avec un crédit de pas et chaque pas le rapproche de la mort. C’est ce qui nous différencie du reste du monde : nous, les barons, on le sait dès le départ ».
Mais Hassan, à l’encontre de ses copains, ne veut pas rester baron toute sa vie. Hassan a un rêve : monter sur scène et faire rire les gens. Comment concilier ce rêve et les règles du quartier, faire comprendre à ses amis qu’il ne veut pas les trahir, à son père qu’il peut avoir un métier autre que chauffeur de bus ?
Cette histoire, à la fois drôle et tragique, pourrait se dérouler dans n’importe quelle grande ville où vivent des jeunes issus du Maghreb ou de l’Afrique sub-saharienne. Elle nous parle de l’identité, de la difficulté réelle à trouver sa place, lorsque l’on est ballotté entre deux cultures, entre des aspirations contradictoires.

Passionné par le cinéma, Nabil Ben Yadir commence à écrire dès l’adolescence et participe à plusieurs films en tant que comédien (« Au-delà de Gibraltar », de Mourad Boucif et Taylan Barman, 2011 ; « 9mm », de Taylan Barman, 2008). Il réalise un premier court métrage, « Sortie de clown », avant de signer « Les Barons » qui a reçu le Prix du jury au Festival international du Film de Marrakech en 2009.

Laurent Brandenbourger est scénariste et réalisateur luxembourgeois, né à Bruxelles en 1967. Il a notamment écrit et réalisé les films « Luc et Marie » et « Petites misères », avec Marie Trintignant et Albert Dupontel.