Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Les Autodafeurs (T. 1). Mon frère est un gardien

Roman
à partir de 13 ans
: 9782812606670
14.00
euros

L'avis de Ricochet

« Je m’appelle Auguste Mars, j’ai quatorze ans et je suis un dangereux délinquant. »
D’accord. Stop. Le ton est donné, au lecteur maintenant de rembobiner (ou non), avec ce jeune « héros », le fil de l’histoire et découvrir ce qui a bien pu se passer pour qu’Auguste passe du statut du jeune parisien « beau gosse », davantage préoccupé par sa coiffure et le téléphone portable qu’il n’a pas encore que les maths, à celui de criminel en puissance…

Et il y a fort à parier que, happé par le ton faussement nonchalant et cynique du jeune narrateur, le lecteur suive avec assiduité ses aventures hautes en couleur. D’ailleurs, la force de ce roman, à la croisée du genre policier et fantastique, tient sans nul doute au fait que, grâce à la narration à la première personne, l’on passe très souvent du rire aux larmes, du soulagement à la peur. Or Auguste n’est pas le seul médiateur d’émotions fortes. L’on s’attache inévitablement aussi à Césarine, sa sœur âgée de 7 ans, atteinte du syndrome d’Asperger. Cette dernière nous transmet, à travers les pages de son journal intime, sa vision à la fois restreinte certes, mais sincère et terriblement juste du monde environnant et des événements qui se présentent à elle.

Avec la même perspicacité et le même courage que Sherlock Holmes et Watson, ce duo truculent s’attaque, depuis la mort soi-disant accidentelle de leur père, à des ennemis aussi énigmatiques que puissants : les Autodafeurs, qui, depuis l’Antiquité, ont pour objectif de s’emparer de livres rares afin de manipuler les esprits.

Un thriller détonant de Marie Carteron qui bouscule donc, par son humour, les conventions du genre. Equilibre parfait entre une thématique riche en lien avec la littérature et une écriture très vive qui ne laisse rien au hasard, ce roman est à découvrir et à savourer.

Parution du deuxième tome prévue pour septembre 2014.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 10/22/2015 07:44

Ce livre est tres interrogatif sur les Autadafes

Présentation par l'éditeur


"Je m'appelle Auguste mars, j'ai 14 ans et je suis un dangereux délinquant. Enfin, ça, c'est ce qu'ont l'air de penser la police, le juge pour mineur et la quasi-totalité des habitants de la ville. Evidemment, je suis totalement innocent des charges de "violences aggravées, vol, effraction et incendie criminel" qui pèsent contre moi mais pour le prouver, il faudrait que je révèle au monde l