Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

L'enchanteur

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 15 ans
413 pages
: 9782266290111
18.50
euros

L'avis de Ricochet

Stan, Daniel, Jenny, Moh et David forment une bande d’amis qui pourrait sembler ordinaire, mais qui est loin de l’être. En effet, Stan est plus connu sous le nom de « l’Enchanteur » car il a le don – toutefois prosaïque – de manipuler la réalité selon les discours qu’il tient et les stratagèmes qu’il développe : ses camarades du lycée qui se trouvent face à un problème viennent le voir et l’adolescent résout ce dernier grâce à diverses magouilles et au réseau qu’il s’est construit en rendant ses services. Les activités enchanteresses de Stan pourraient se résumer à sortir du pétrin un élève trop souvent en retard ou aider un garçon timide à séduire la fille de ses rêves, mais elles se voient forcées de prendre une tournure plus sérieuse. Car Daniel, le meilleur ami de Stan, est atteint du cancer et sa fin est proche. Afin qu’il quitte ce monde en fanfare et de faire en sorte qu’on se souvienne de lui, l’Enchanteur veut tirer parti de la passion de Daniel pour les comédies musicales et transformer sa mort en spectacle. Comme si cette tâche n’était pas déjà assez complexe, le groupe va être de plus confronté à une montée de la violence entre les forces politiques et les clans dans leur ville, secondée par une vague de meurtres affreux, qui pourraient ou non être commis par un être surnaturel…

Les lecteurs adeptes de récits fantastiques et poétiques ne pourront être qu’enchantés par ce roman. Comment en effet ne pas tomber sous le charme de ces cinq personnages si attachants et intéressants, à qui l’auteur sait accorder de multiples facettes et une certaine profondeur. Si le titre semble privilégier Stan, il n’en est au final rien, car l’histoire, racontée a posteriori par Moh selon les récits de ses amis, englobe tous les points de vue. Chaque protagoniste a sa particularité (Jenny est une fille forte, boxeuse, avec une vie émotionnelle complexe ; Daniel est amateur de comédies musicales et pourrait potentiellement détenir un don de médium ; Moh est un grand connaisseur de Shakespeare qui se passionne également pour la poésie et David est un garçon sensible, un talentueux artiste avec un féroce engouement pour le monde de la féérie) et ne constitue en aucun cas un faire-valoir pour Stan, qui prend finalement le moins de place dans le roman.

À la lecture de l’histoire de cette bande d’adolescents devant affronter la mort et combattre une force dont les agissements lui confèrent un caractère démoniaque, on ne peut s’empêcher de constater que l’ombre du célèbre roman Ça de Stephen King plane. Mais Stephen Carrière (on notera la similitude des prénoms) ne se laisse pas intimider par la comparaison au maître et livre un roman prenant, émouvant et percutant. Une ambiance très spéciale se dégage, un mystère règne, les chapitres sont courts et intrigants, l’écriture est à la fois belle et sans tabou… Il faut cependant insister sur le fait que ce livre est particulièrement adapté aux bons lecteurs (il contient de nombreuses références littéraires ou latines et sa manière de conter peut se révéler dans l’ensemble un peu complexe) n’étant pas facilement choqués par la violence, le langage cru, le gore et les ambiances oppressantes, car L’Enchanteur n’en manque pas. La force de l’histoire réside dans sa capacité à se montrer, malgré les événements sanglants et dérangeants, pleine de tendresse et de mélancolie. Si vous avez le cœur bien accroché et une soif de frissons bien écrits, n’hésitez pas !

Présentation par l'éditeur

Stan s’est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d’amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l’appelle l’Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d’oeuvre. Car Daniel est malade. Daniel va mourir