Aller au contenu principal

Le temps des mots à voix basse

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 14 ans
42.00
euros

L'avis de Ricochet

Ecrit à la première personne, dans une petite ville allemande, le narrateur et Oskar sont liés d'une profonde amitié, depuis leur plus jeune âge, comme leur père respectif. Rien ne menace leur vie d'enfants, jusqu'à ce que vienne le "temps des mots à voix basses". Un jour en effet tout bascule, Oskar est renvoyé de l'école, sans autre explication, selon les enfants. Les hommes parlent de plus en en bas. Chacun comprend que Oskar et sa famille devront fuir s'ils ne veulent pas être persécutés. Petit à petit, dans de courts paragraphes, s'installent une menace bien perceptible. Le temps de la cruauté et de la barbarie est arrivé. Des mois plus tard, ce sera la famille du jeune narrateur qui devra, à son tour, partir de la maison.

Un très beau texte pour prouver que les mots et l'écriture peuvent, eux aussi, faire un devoir de mémoire. Contre la haine et les atrocités, ce court roman de Anne-Lise Grobéty ne laisse pas indifférent. Il faut sans cesse se souvenir du temps d'avant, afin que la tolérance puisse toujours être notre quotidien. Un phrase du narrateur résume ce credo, "...j'ai appris que rien en apparence n'aura changé autour de nous au moment où se fermera la frontière entre le temps d'avant et le temps de la barbarie. Et qu'il nous faut être autant plus vigilants à toute heure pour dire ce qui nous semble bon et ce qui l'est moins". A lire, et surtout à relire.


Septembre 2001

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 10/22/2008 17:40

Moi, ce livre je l'ai adoré. Je l'ai lu en CM2, cela fait maintenant donc 6 ans et je dois avouer que je le trouve toujours aussi beau. Il est bien écrit et traite d'un sujet important : le nazisme et l'extermination juive. Ceci dit, des livres comme cela il y en a beaucoup me direz vous. Certes, mais celui ci nous montre la suituation avec l'innocence, l'insouciance de deux petits graçons qui ne comprennent pas forcement ce qui se passe autour d'eux, et n'admettent pas d'être peu à peu séparés. De plus, l'ecriture est fluide, chargée de poesie et de belle expression. A vous de le découvrir, peut être.

le 11/26/2007 18:41

Je n'aime pas vraiment ce livre. Je préfère plus le genre fantastique. Si j'ai lu ce livre c'est parce que le professeur de français nous à donnez ce travail à faire. Et je n'ai pas vraiment comprie l'histoire. Je sais juste que ça parle du nazisme car c'est ça que j'étudie en classe. Je ne dit pas ça pour décourager l'écrivain ou les lecteurs, je donne juste mon avis.

Présentation par l'éditeur


Le temps des mots à voix basse, d'Anne-Lise Grobéty a été distingué dans la catégorie Romans adolescents du Prix Sorcières 2002