Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le Prince de Bactriane

Roman
à partir de 15 ans
: 2916517170
17.00
euros

L'avis de Ricochet

Le jeune et enthousiaste Diodote, prince de Bactriane, revient de sa formation à Alexandrie. Il rencontre en chemin Mégasthène, ambassadeur d’Antioche en route vers l’Inde auprès du souverain Ashoka. Diodote revoit sa fiancée secrète, mais son père lui ordonne d’épouser Sourayoum, une princesse en otage. Il refuse, et Sourayoum, dépitée, amoureuse, organise son enlèvement. Commence alors pour le jeune homme un périple à travers les montagnes qui lui fera découvrir une nouvelle façon de vivre, en harmonie avec lui-même.
Muriel Carminati est une amoureuse du monde hellénistique et aussi de l’Inde. Elle a lié ces deux intérêts dans un roman historique foisonnant où l’aventure le dispute aux sentiments. De par l’écriture assez distanciée et l’atmosphère orientale, truffée de chasses, banquets et pierres précieuses, on retrouve le conte ; de par le contenu, nous sommes dans le roman d’apprentissage. Le long voyage de Diodote de la Grèce à l’Inde s’apparente en effet à un chemin intérieur vers la sagesse. Au début de l’ouvrage, Mégasthène rend compte à Ashoka de la diversité des courants de pensée grecs, les mêmes qui ont nourri le jeune Diodote : platonisme, aristotélicisme, épicurisme, cynisme, stoïcisme… (qui s’opposent d’ailleurs au système de castes indien). A la fin, c’est Diodote qui explique à Mégasthène et Ashoka sa découverte du bouddhisme, seule philosophie à lui avoir procuré une certaine paix. Il a pu accepter son destin, se soumettre à ce qu’il ne pouvait changer mais aussi décider de ne pas devenir roi (satrape) de Bactriane. Jamais ennuyeux, Le Prince de Bactriane offre une belle rencontre avec une période et des lieux inhabituels dans la fiction, même si on aurait apprécié une carte et/ou un lexique, des repères puisque Diodote a réellement existé.