Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Le prince bégayant

Sélection des rédacteurs
Conte
à partir de 8 ans
: 2070550699
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Quelque part dans un village d'Afrique, au rythme des tam-tam, naquit un jeune prince attendu par tout un peuple. Héritier d'une longue lignée de grands guerriers, sa naissance annoncée dans tous les villages aux alentours ramena la sérénité et l'espoir dans le cœur des villageois. Aimé de son peuple et « comblé par les dieux » - comprendre beau, fort et vaillant – le jeune prince devient de plus en plus fort et courageux avec les années. Habile au lancer de sagaie, élégant dans sa course, remarquable dans les duels et les luttes et majestueux dès qu'il danse, il a tout d'un futur roi. Ou presque… Le jeune prince bégaye. « Les mots accour[ent] bien trop vite quand il [veut] parler », et toute son étoffe fond alors comme neige au soleil… À la chasse ou au champ de bataille, il s'impose par sa puissance et son ingéniosité, mais, les combats terminés, il vit reclus dans son palais, à la fois honteux et envahi par la colère. Quel peut bien être l'avenir d'un prince qui ne parvient pas à prendre la parole face à son peuple et perd chaque jour un peu plus en crédibilité et en confiance ? Puis, un jour, au moment de donner la mort à un ennemi, le jeune prince prend brutalement conscience qu'il s'est éloigné de son être profond, qu'il a perdu toute humanité en proie à une haine si profonde qu'elle le détruit. Il choisit alors de s'exiler, de partir loin de son village et de ce prince arrogant et cruel qu'il est devenu. Commence alors pour lui un long voyage qui l'emmènera vers d'autres rives, à la découverte d'un nouveau monde, et le poussera à l'introspection. Finira-t-il par se retrouver ? Parviendra-t-il à découvrir les vraies valeurs qui feront battre son cœur ? Trouvera-t-il la force de se pardonner ?

Quelques rimes mélodieuses pour un conte africain qui a tout des grands ! Le prince bégayant s'ancre dans la tradition des récits ancestraux d'Afrique noire. Fidèle aux rituels qui entourent cette littérature et respectueux de la culture africaine, François Place conte avec le talent qu'on lui connaît une histoire pleine de sagesse, de poésie et d'humanité, tel le griot sous l'arbre à palabres à la tombée de la nuit. S'exprimant dans une langue ciselée qui élève le récit, François Place donne vie à un texte d'une rare beauté, et la splendeur des illustrations qui disent tout de l'Afrique, de sa savane, de ses cases et de ses animaux sauvages, est à couper le souffle.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 06/17/2008 11:46

Les aquarelles représentent tellement bien l’Afrique qu’on s’y croirait. Le prince est courageux, calme et intelligent. Il part de son village et trouve l’amour de sa vie.

le 06/17/2008 11:46

Je n’ai pas eu de plaisir à lire cet album parce que c’est sous forme de poésie.

le 06/17/2008 11:46

Le prince n’aime pas où il est né. Quand il vit chez les animaux, il est heureux. Il décide de quitter son pays.
Cela m’a touchée quand il dit que parfois on préfèrerait ne pas être né pour ne pas rendre de comptes. Le texte est beau, il sonne comme des poèmes. Les images sont parfois tristes, parfois joyeuses.

le 06/17/2008 11:45

Ce sont les aventures d’un jeune prince, bon guerrier, mais qui bégaie. Les autres se moquent de lui. Il décide de quitter son village avec un pêcheur sur une pirogue. Il découvre la vie des animaux et apprend qu’ils se comprennent sans parler. Il rencontre la reine des antilopes, une princesse, et restent ensemble.
L’auteur a écrit cette histoire pour parler de la différence : le prince bégaie mais à la fin il rencontre une princesse qui l’accepte tel qu’il est. C’est injuste car il se débrouille très bien comme guerrier. J’ai bien aimé cette histoire car elle est émouvante. François Place l’a écrite de manière poétique. Il a bien décrit les personnages, leur caractère et leurs sentiments. Les dessins réalistes sont peints. Ils permettent de mieux se rendre compte de l’atmosphère du livre. Les couleurs de la couverture, jaune, orangé, peuvent représenter le feu et le soleil.

le 06/17/2008 11:45

Le prince réfléchit à la manière de vivre « Juste manger boire dormir Sous les étoiles Comme un animal Ne pas rendre de comptes Ni aux dieux ni aux hommes Etre simplement Sans avant sans après … » Il est né dans le folklore de l’Afrique, attendu depuis longtemps. Il apprend les arts de la chasse, de la lutte. Quand les autres l’entendent bégayer, ils se moquent de lui. Il monte à bord d’une pirogue, et se met à rêver. Dans la forêt il suit les traces des animaux et chasse. Il rencontre une antilope sans avoir le courage de la tuer. Elle se transforme en princesse. J’ai eu de la peine pour le prince car les autres se moquent de lui. Il se met souvent en colère : ça le rend plus fort. C’est un battant. Il y avait quelques phrases que je ne comprenais pas. A part le noir et blanc, les couleurs sont le jaune, l’orange, le rouge et le marron ; les couleurs de l’Afrique. L’auteur nous parle d’un handicap.

le 06/17/2008 11:41

Un jeune prince append les arts de la lutte, du chant et de la danse. Il bégaie et se sent trahi car les mots ne viennent pas. Un jour il monte dans une pirogue et dérive… Il chasse pour se nourrir mais au moment de tuer une antilope il pleure et ne la tue pas. Elle se transforme en princesse et ne se moque pas de lui. Ils ont tout le temps d’apprendre d’autres langues car ils sont amoureux et les paroles n’ont pas d’importance.
C’est une histoire romantique écrite comme un poème. Certaines illustrations sont dans des tons de camaïeux.

le 05/12/2008 05:36

Un livre magnifiquement illustré et touchant. Il a séduit mon entourage pourtant peu lecteur.
merci pour cette découverte

le 11/24/2007 13:43

Moi je peux pas donner mon avis car j'ai rien compris

Un prince africain naît dans le bruit des tambours. Il apprend les arts de la lutte, du chant et de la danse mais il est bègue. Après avoir fait la guerre, il monte dans la barque d’un homme au lieu de le tuer. Il arrive dans un village et part chasser mais il voit sur la joue de la reine antilope une larme. Il baisse sa sagaie et se met à parler. Il commence à chanter et à danser. L’animal devient une femme et le prince est amour.
Cet album est très beau, poétique, avec de l’amour et de l’amertume.
Ton livre est magnifique, François Place !

Du même auteur

Lou Pilouface (T. 6). Tempête sur l'Atlantique

Roman
à partir de 8 ans

Lou Pilouface (T. 5). Le dieu du Tonnerre

Roman
à partir de 8 ans