Aller au contenu principal

Le petit homme de fromage et autres contes trop faits

Sélection des rédacteurs
Conte
à partir de 6 ans

L'avis de Ricochet

Cet album présente des adaptations de contes classiques et des fables de La Fontaine. Plusieurs contes sont ainsi réinterprétés ou réécrits : La Petite poule rousse, La Princesse au petit pois, Le vilain petit canard, Le prince Grenouille, Le Petit Chaperon rouge, Jack et le haricot, Cendrillon, Le Lièvre et la Tortue. Les personnages sont désormais des héros modernes, et l’auteur comme l’histoire jouent avec leur histoire, parfois sous la forme de dérision d’autres fois par l’humour. D’autant que le narrateur, Jack, insère à chaque conte ses propres commentaires loufoques et insolites, sur l’organisation du livre ou sur les autres personnages. Une satire pleine d’humour très réussie.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 02/05/2013 19:57

c est un livre super bien mais y a beaucoup d'histoire

le 06/17/2008 11:46

Ce livre se moque des histoires qui font peur ou qui nous font pleurer. Cela évacue tous les sentiments qu’on a eus en lisant. En plus, les illustrations sont marrantes.

Jack joue bien son rôle de narrateur quand il essaie de mettre de l’ordre dans les histoires, qui se terminent sans émotion ni sentiment. Le livre le plus comique que j’aie lu.

Le corps des lettres est adapté à ce qui est dit : gros quand le géant parle, petit quand Jack le narrateur dort, ou qui grandit avec le canard.
Ghavuthaman Mathiyalagan, 9 ans, P. Eluard 2.
Les illustrations sont remarquables et drôles. Le livre est sensationnel en lui-même et j’admire les auteurs en toute honnêteté.

Drôle et parfois triste. La typographie et la mise en page de chaque histoire varient. J’ai tout aimé.

J’ai adoré ce livre ou recueil de contes car on a l’impression qu’il est ancien à cause des couleurs sombres et le narrateur a changé le titre des histoires.
<br>Le jeu avec les polices de caractères captive le lecteur. On dirait que ce livre a été vite écrit car le narrateur se dispute avec les monstres ou créatures qu’il a inventés. C’est comme une pièce de théâtre mal préparée.

Les auteurs essayent de refaire vivre les anciens contes de fées afin que les enfants s’y intéressent de nouveau. Ils rappellent notre époque. Le deuxième titre correspond à ce qui est dit (contes trop « faits »). Je n’avais jamais vu un livre où le narrateur coupe des histoires et parle avec les personnages.

Des histoires drôles parfois, avec des anti-héros et des illustrations un peu déformées.

Il était une fois une poule maboule qui avait trouvé un grain de blé et voulait le planter. Elle demande de l’aide pour raconter son histoire, dessiner le blé, épeler le mot «blé», mais le narrateur Jack n’est pas d’accord. Elle croit que le ciel tombe mais en vrai c’est la table des matières ! C’est un livre qui fait rire car l’auteur a modifié des histoires comme celle de la princesse au petit pois qui s’est transformé en boule de bowling.

L’auteur reprend dans cet album les contes traditionnels mais modifie la manière de raconter : il utilise le langage d’aujourd’hui, comme dans le petit jogging rouge, et il change la fin. En fait, il se moque des contes. C’est ainsi que « l’immonde petit canard » devient une histoire drôle et cruelle, celle que je préfère.
C’est un livre humoristique et plein de fantaisie, même les caractères des lettres sont variés. Les dessins complètent bien le texte, les fonds sont travaillés.