Aller au contenu principal

Le père Noël dans tous ses états

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 8 ans
: 9782913741959
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Rouge, vert, blanc les 3 couleurs de Nöel ! En l’absence de toute lumière dorée, dès la couverture, l’aspect terne, le cartable porté par le père Noël intriguent. Bien loin du conte de Noël, cet album présente les états d’un personnage Père Noël indéfini, suivi de l’extérieur comme un objet d’étude. Page à page, nous assistons à une situation à chaque fois nouvelle, rythmée par phrase brève, un nouvel état des préparatifs qui réservent des surprises et des émotions. Ainsi « son moyen de locomotion » n’a rien à voir avec le renne de la tradition, ni sa nuit de noël avec la joie de la sainte nuit des cantiques … Humain trop humain, le père noël de Valérie Dayre et Yann Fastier choque par la confrontation du mythe du père noël et d’une réalité sociale crue et cruelle. L’aspect sérigraphié de l’illustration contribue à l’atmosphère troublante, l’écriture ironique et grinçante laissent ouvertes les interprétations. Voici un album grave qui pourra difficilement être lu sans accompagnement mais peut susciter questions et débats.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 12/10/2009 09:38

Dès la couverture, ce Père Noël surprend avec son attaché-case à la main et sa silhouette frêle malgré des couleurs qui ne sont pas sans rappeler les fêtes de fin d’année : rouge vif, vert sapin et blanc éclatant. Car cet album ne s’adresse pas aux enfants, encore bercés par la croyance en ce gros bonhomme à la barbe blanche qui distribue des cadeaux au pied des sapins. Ce Père Noël est un père de famille, un homme en quête d’un emploi, même le plus précaire, même le plus grotesque, pour peu qu’il soit rémunéré. Cet homme, c’est celui que nous croisons au mois de décembre dans les allées des centres commerciaux, qui doit donner le sourire aux enfants, sans oublier d’inciter à la consommation.
Un album coup de poing qui s’adresse résolument à tous ceux qui s’interrogent sur notre société capitaliste et sur l’accès à l’emploi. Un ouvrage qui rappelle qu’en période de fêtes de fin d’année, derrière les guirlandes scintillantes et les vitrines alléchantes se trouve une population qui peine à survivre. Et finalement, quels sont nos rêves ? Être ou avoir ? Un album engagé, où le lecteur retrouve la plume incisive et politique de Valérie Dayre qui n’écrit jamais à la légère, même quand il s’agit d’albums (rappelons-nous Enchaîné, un ouvrage illustré par Sara et publié à La Joie de Lire). Les illustrations de Yann Fastier appuient à merveille son propos, dans une palette de couleurs restreintes, tout en jouant sur des contrastes saisissants. Comme la silhouette de cet homme en rouge, qui se détache dans un métro bondé tout de vert, son visage aux traits flous, rendant compte de son anonymat mais aussi de son humanité. Un bel album, paru chez un éditeur confidentiel, qui invite à la réflexion.
Anne Clerc
www.lecturejeunesse.com