Aller au contenu principal

Le mystère de Lucy Lost

diane Ménard
Roman
à partir de 12 ans
: 9782070664207
15.50
euros

L'avis de Ricochet

Les Îles Scilly, Grande-Bretagne, 1915. Alfie et son père Jim découvrent une jeune fille blessée, choquée, dans une maison en ruines sur une minuscule île. Elle n'offre comme indices à ses sauveurs qu'une couverture brodée avec un prénom allemand (que Mary, la mère d'Alfie, cache soigneusement), un ours en peluche, et un prénom répété, Lucy. Le docteur de ce petit coin perdu de pêcheurs et les bons soins de la famille d'Alfie parviennent à sauver la fillette, qui reste cependant muette et très craintive de l'extérieur. Les progrès viendront peu à peu, ou par à-coups : de la musique classique sur un phonographe, la jument de labour et sa force tranquille, la présence rassurante d'Alfie (lequel tombe amoureux...). Il faudra un naufrage et l'intervention d'oncle Billy « le fou » pour que la vérité apparaisse au grand jour et que Lucy recouvre la mémoire.

Loin de malheureux effets de mode s'attachant à des sujets d'actualité, Michael Morpurgo trace inlassablement son sillon bienveillant autour de quelques thèmes : les enfants, les guerres, les animaux... La recette est éprouvée, et on craindrait l'effet de répétition au fil des ans. Magie de l'auteur, ou plutôt du conteur, le lecteur se retrouve à chaque fois happé dans une époque, un lieu et des destins qui ne manqueront pas de lui donner la larme à l'œil. Le livre est gros, mais Michael Morpurgo a le temps, et détaille selon son habitude les situations et les sentiments pour les rendre extrêmement vivants.

Ici, nous alternons des chapitres centrés sur le présent aux Îles Scilly, perturbé par cette étrangère qu'on accuse bientôt d'être « une boche », et d'autres plus anciens de quelques mois à New-York, correspondant au passé doré dont ne se rappelle plus la jeune héroïne. Si le lecteur comprend donc vite ce qui a pu se passer – en l'occurrence le naufrage du Lusitania, navire civil américain transportant aussi des soldats, et torpillé par un sous-marin allemand -, tout le charme de la découverte à petits pas demeure. Un gros roman plaisir, intelligent dans sa façon indirecte d'interroger nos haines versatiles, pour lequel je regretterai juste l'absence d'illustrations du complice Michael Foreman.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 01/08/2019 19:24

Trop bien, vraiment bien écrit; le titre original est mieux; histoire bien conçue.

Présentation par l'éditeur


Mai 1915...

Sur une île de l'archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu'un seul mot : Lucy. D'où vient-elle ? Est-elle une sirène ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des Allemands ?


De l'autre côté de l'Atlantique, le Lusitania, l'un des plus