Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Le livre du trésor

Sélection des rédacteurs
Gabriel Bianciotto
Album
à partir de 7 ans
: 9782246816478
19.90
euros

L'avis de Ricochet

Le livre du trésor, composé entre 1260 et 1266 par le florentin Brunetto Latini, est une encyclopédie bien connue des médiévistes. Brunetto Latini s’était en effet proposé à l’époque de recenser en 4 livres l’ensemble des connaissances de son temps, autant en philosophie qu’en sciences ou en politique.

Cet album illustré par Rébecca Dautremer et traduit du picard par Gabriel Bianciotto, professeur honoraire de langue et littérature médiévales, donne à découvrir au jeune lecteur du XXIe siècle un extrait du bestiaire animal que l’auteur explorait dans la partie scientifique de son ouvrage.

Parce que le merveilleux vient combler les lacunes scientifiques, science et imaginaire cohabitent étroitement dans les représentations qui sont à lire dans ce bestiaire. La fourmi, le loup, la cigogne côtoient finalement le plus naturellement du monde le dragon, le phénix, la licorne ou la lucrote ! Les descriptions proprement physiques de chaque animal, fondées sur des observations précises, s’accompagnent d’anecdotes drolatiques sur leur mode de vie ou de détails farfelus. On apprend ainsi qu’à « l’extrémité de [la] queue [du loup], il y a une laine d’amour, qu’[il] arrache de ses dents lorsqu'il craint d’être capturé ».

Les planches naturalistes complétant les descriptions ont laissé la place aux illustrations de Rébecca Dautremer. XIIIe et XXIe siècles se télescopent soudain et partagent un même attrait immodéré et savoureux pour l’imaginaire ! Le sens du détail propre à l’artiste que l’on retrouve dans les pieds d’éléphants de la licorne ou la langue pendue du serpent à deux têtes n’est d’ailleurs pas sans rappeler les dessins des moines copistes dans les manuscrits qu’ils étaient chargés d’illustrer.

Réalisme, émotion et poésie sont ainsi convoqués dans ce bestiaire illustré contemporain. La commande graphique passée auprès de l’illustratrice inhérente à « La Collection » de chez Grasset Jeunesse (une semaine est donnée aux artistes pour découvrir le texte et réaliser des images avec une palette de couleurs limitées à 3 ou 4) a libéré la créativité de Rébecca Dautremer. Elle révèle ainsi dans chaque page la sensibilité et le talent de cette dernière. Les cadrages utilisés dans les différentes planches deviennent soudain des promesses d’histoire : ils mettent en exergue, lorsqu'ils sont très serrés, la puissance de l’animal représenté ou, lorsqu'ils sont élargis, les lieux mystérieux où évoluent les animaux. Les pleines pages très expressives happent immédiatement le regard du lecteur-spectateur et requièrent de sa part une réaction instantanée : peur, surprise, compassion ou rire !

Outre la délectation esthétique ou émotionnelle que provoquera la lecture de ce bestiaire, c’est le passé qui nous interroge soudain à travers cet album et nous exhorte à la réflexion : dans sept, huit, neuf ou dix siècles, que restera-il de nos certitudes ou de nos hypothèses scientifiques ? Les générations suivantes riront-elles à leur tour de nos croyances comme aujourd'hui nous sourions de certaines phrases de Brunetto Latini ?

Modestie, humour et respect, voilà aussi ce qu’ont en commun l’homme de lettres, les moines copistes du Moyen Âge et Rébecca Dautremer, pour le plus grand plaisir de leurs lecteurs !

Présentation par l'éditeur

La baleine, le serpent à deux têtes, le dragon, le phénix, le caméléon, la licorne, le loup, la lucrote… Dans ces extraits du Livre du trésor de Brunetto Latini, on savoure la façon dont les bestiaires médiévaux mettaient sur le même plan animaux fabuleux et animaux réels, fantastique et scientifique. Ces représentations parfois étranges et qui peuvent nous paraître farfelues révèlent un