Aller au contenu principal

Le grand écart

Album
à partir de 6 ans
: 9791094908006
12.90
euros

L'avis de Ricochet

« Maman et papa sont arrivés là à force de trier dans les journaux de travail. » Anya se retrouve désormais loin de ses paysages familiers, en terre inconnue, coincée dans un minuscule deux pièces japonais. Dans sa nouvelle école, la fillette ne comprend rien à cette langue où « les mots se déforment en confiture ». A la récréation, elle a la désagréable impression que tous les regards convergent vers elle. Heureusement qu'il existe les matins bleus, ceux où papa la prend par la main pour partir à la découverte de cette ville immense. Puis, un beau jour, Anya remarque un garçon très occupé à virevolter dans un parc…

Déracinée contre son gré, la jeune héroïne (d'origine française ?) de cet album doit composer avec son nouvel univers. Ne connaissant pas un traître mot de japonais, le moindre signe extérieur devient source d'interprétation. Une fois le premier choc passé, Anya se tourne vers l'autre et fait connaissance d'un garçon légèrement plus âgé, qui essaie en vain de faire le grand écart. Cette figure de gymnastique possède ici un caractère symbolique puisqu'elle représente l’alliance entre deux cultures (l'Occident et le pays du Soleil-Levant). L'écriture très imagée de Thomas Scotto invite à une lecture à haute voix. Elle est soulignée par des illustrations originales et dépaysantes de Lucie Albon réalisées lors d'un travail de recherche dans le cadre d'une résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto.

Présentation par l'éditeur


Thomas Scotto fait danser les mots en prêtant sa voix à Anya, petite fille désorientée par son arrivée dans un nouveau pays dont elle ne connaît ni la langue ni les paysages. Et cet imaginaire enfantin, où les appartements deviennent un puzzle et les escaliers un tourbillon, valse avec les illustrations de Lucie Albon, toutes en douceur et inventivité.


L’intégration dans un autre pays peut-être