Aller au contenu principal

Le gouffre

Roman
à partir de 15 ans
433 pages
: 9782377311033
17.00
euros

L'avis de Ricochet

A la mort de son grand-père, écrivain bourru à succès, le jeune Saïd hérite d’une maison haut perchée dans le petit village de Maleroque. En cachette de sa mère qui avait coupé les ponts depuis longtemps, il décide d’aller voir de quoi il retourne. Il découvre des habitants tous plus fous les uns que les autres, une nature sauvage dominant le quotidien et une énigme laissée par son grand-père qui frôle le surnaturel… Narcoleptique, Saïd va mettre sa vie en danger pour comprendre, et déclencher sans le savoir une série d’événements aux conséquences lourdes sur le village.

C’est un livre de merveilleux (la prophétie, le Sourcier...). C’est un livre du complot politique (le gaz de la Première Guerre mondiale). C’est un livre d’horreur (la petite Adèle possédée, toutes ces morts violentes…). C’est un livre sur la supposée psychologie provinciale (ah, César et ses poules !). C’est un livre plein d’humour (le prêtre Roger fan de métal). Etc.

C’est un livre baroque qu’on a du mal à suivre, malgré la liste des personnages en exergue. Rolland Auda parvient à exprimer un imaginaire aussi riche qu’effrayant, tout en le maîtrisant avec force dans le récit d’un narrateur externe suivant tous les personnages en parallèle. J’ai compris les grandes lignes entre fiction et réalité (pseudo-historique), me suis perdue dans les détails. Sans compter la mise en abyme avec Jean des Loups, écrivain stoppé dans son élan d’écrire justement sur la situation de Maleroque.

Un gros pavé brillant, et un vrai gouffre de lecture. Pour la même ambiance, j’ai un peu pensé aux Outrepasseurs de Cindy Van Wilder (Gulf Stream).

Présentation par l'éditeur

Lorsque Saïd, 17 ans, se rend en plein hiver à Maleroque, un village des Alpes, ce n’est pas simplement pour pratiquer sa passion, la spéléologie. C’est aussi pour aller passer quelques jours dans la maison de son grand-père qui vient de mourir : Hans, dit Jean des Loups, célèbre écrivain. Mais Saïd se rendra vite compte que les sorciers et les monstres ne hantent pas que les histoires à succès de