Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le fil à retordre : 42 histoires extravagantes

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 06/17/2008 11:07

C’est un recueil d’histoires courtes qui m’a fait rire. J’ai ressenti de la joie, de la gaîté et l’humour. L’auteur donne des surnoms aux personnages ou fait des jeux de mots. L’illustrateur amuse les yeux des lecteurs avec des montages d’objets, de matériaux, de la nourriture. Ensuite il dessine un individu ou diverses silhouettes. Les dessins illuminent ces petites histoires.

le 06/17/2008 11:05

J’ai lu avec plaisir la plupart des quarante-deux histoires de ce recueil. L’auteur parle de thèmes variés, évoque la mort et des choses irréelles.
Quel que soit le thème de l’histoire, il est abordé avec humour. Dans « œil pour œil », aussitôt que le personnage meurt, il ressuscite plusieurs fois de suite. Dans « Le malaise de Cendrillon », deux époques sont mêlées : Cendrillon entre au casino de la plage… Tirée d’un conte de Charles Perrault, elle ne peut se retrouver en ce lieu. En tout cas, j’ai du mal à l’imaginer ! Dans « œufs de vache », une petite fille s’entête à poser des questions inattendues à sa pauvre marraine, qui n’a pas toujours de réponses…
Claude Bourgeyx emploie parfois des expressions comiques comme « les yeux plus gros que le ventre », « qui vole un œuf vole un bœuf », « les pieds dans le plat ».
Il peut transformer un berger en mouton, ou un gardien de zoo en singe !
Les illustrations, aussi humoristiques que le texte, sont composées de papiers collés, découpés ou déchirés. Les illustrateurs utilisent des aliments, pièces, billet, journaux, boutons, objets de la vie courante, coquillages, ustensiles de cuisine…

Question comique, la plupart des histoires sont réussies bien que certaines ne le soient pas trop car trop lourdes ou sans fantaisie.

A mon avis, l’auteur a voulu nous donner un doute sur les objets car peut-être que derrière notre dos ils parlent et dansent … ou peut-être pour nous faire rire et nous donner de l’imagination.

Dix-sept histoires (sur quarante deux) que je n’ai pas aimées : je les trouve lourdes, l’auteur fait tout un plat de pas grand chose. Ce livre ne m’a pas vraiment plu, sauf une vingtaine d’histoires. Les illustrations sont vraiment originales et les noms amusants, des noms composés que l’auteur a inventés.
<br>Il a voulu nous faire rire en prenant des mots au sens propre au lieu du sens figuré.

Je trouve les histoires drôles mais parfois les jeux de mots sont tellement nombreux qu’on ne comprend plus très bien. Les illustrations prennent les expressions au pied de la lettre et sont aussi comiques que les textes.

Ce sont des histoires pleines de rebondissements où sont introduits des jeux de mots. Les dessins sont faits à partir de découpages, de crayonnages, de photos et d’ombres. Ce livre est fait pour ceux qui aiment se relaxer . L’auteur a dû l’écrire pour se détendre et pour faire prendre du plaisir aux enfants.

Ce sont 42 petites histoires drôles intitulées : Le poids des mots, l’ascenseur-descenseur, etc… Si on unit toutes ces histoires et qu’on les mélange, ça fait un livre extraordinaire pour moi qui aime les clowneries : je vous le conseille fortement. Les illustrations sont faites de matériaux différents découpés, aussi drôles que les histoires. J’ai été touchée par l’humour de ce livre et me suis attachée aux détails.