Aller au contenu principal

Le coeur de la poupée

Irène Franchet
Roman
à partir de 10 ans
: 9782211211819
15.80
euros

L'avis de Ricochet

Comme sa mère et son père, Nina aime les marchés aux puces. Elle y cherche l’objet rare qui saura la contenter. Une poupée ancienne, dans un carton sous une table, pourrait bien être ce graal : rapidement rebaptisée Petitoi, la poupée parle, console, conseille. En outre, elle avale les peurs et les angoisses des enfants. Bientôt, Nina ne se sépare plus de Petitoi, menant avec elle des discussions et toute une vie en parallèle de ses parents et de la grand-tante Olga.

Il y a du Pinocchio dans cette Petitoi à la sagesse ancienne, qui s’interroge toujours sur le cœur des humains et leurs sentiments. Si Nina se réconforte et dompte ses craintes d’enfant unique en compagnie de Petitoi, la poupée trouve elle aussi son intérêt : elle connaît enfin l’amitié et l’amour, et s’étonne de ces émotions nouvelles.

L’adulte rationnel dira que cette belle aventure provient entièrement de l’imagination de Nina (voir le nom même de Petitoi...) ; Petitoi exprime d’ailleurs souvent un regret, ses petits propriétaires successifs grandissent et l’oublient. Mais en attendant, la rencontre est riche : échange d’histoires et de bons mots, remarques philosophiques sur la mort, les apparences, etc, jeux avec les autres peluches et marionnettes, découvertes urbaines…

Le livre se constitue de très courts chapitres assumés par un narrateur externe, sur un temps linéaire : l’enfance s’accommode du plus simple, se concentre à l’essentiel. De nombreuses illustrations en noir et blanc au grain velouté mettent en scène la poupée, dodue et à la drôle de mine ; la nostalgie de ces presque gravures est forte !

Les dernières pages resteront sans doute dans les cœurs. Nina tombe gravement malade, perd de vue Petitoi, mais finalement renaît grâce au sacrifice de la poupée. Fabuleusement merveilleux, souvent perçant pour ne pas dire profond, le livre un peu sage pourra malgré tout plaire à bon escient aux 9/11 ans, sans doute pas à plus, ou alors des très grands (les adultes).

Présentation par l'éditeur


Un samedi, un jour tout gris, Nina accompagne ses parents au marché aux puces. Là, sous une table, elle remarque une poupée. Mais ce n’est pas n’importe quelle poupée, non, non. Cette poupée, c’est Petitoi. Une poupée rousse aux yeux verts. Qui parle. Qui connaît des quantités d’histoires drôles ou merveilleuses. Qui a la faculté d’aspirer les peurs. Et qui, comme une amie, accompagnera Nina en