Aller au contenu principal

Le bunyip

Sélection des rédacteurs
Angèle Cambournac
Album
à partir de 3 ans
Réédition
: 9782364745551
14.00
euros

L'avis de Ricochet

Par une nuit de pleine lune, une chose très grande couverte de boue noire sort d'un ruisseau. Sa soudaine apparition effraye les oiseaux nocturnes qui dissimulent leur tête sous leurs ailes. Au petit matin, l'étrange animal s'est débarrassé de sa couche de crasse et répète en boucle: « Qui suis-je ? » d'un air inquiet. Tu es un Bunyip lui répond un ornithorynque. Mais cette réponse ne satisfait toujours pas la curiosité de la créature qui aimerait savoir à quoi il ressemble, s'il est beau, s'il a des pattes palmées, etc. Les réponses obtenues blessent cruellement le Bunyip qui se retire dans un endroit calme, à l'abri des paroles et des regards malveillants. « Personne ne me verra et ainsi je pourrai me sentir aussi beau que je le voudrai »...

Le Bunyip, apprend-on à la fin de l'album, est une créature de la mythologie aborigène australienne. Il se cache dans les marais, les billabongs ou les rivières. Son nom comme ses attributs physiques varient de tribu en tribu.
Edité en Australie pour la première fois en 1978, cet album - illustré comme des gravures animalières d'un autre temps – évoque la difficulté de se reconnaitre, de s'apprécier, de s'aimer. C'est seul face à son miroir que le Bunyip y parviendra. La fin, ouverte et heureuse, rassurera petits et grands. Un récit intense et rare sur l'éloge de la différence !

Présentation par l'éditeur


Une nuit, quelque part en Australie, ça remue dans la boue qui borde le ruisseau. En sort une robuste créature, qui pose à qui veut l’entendre une seule et même question : « Que suis-je ? ». « Un bunyip » répond l’ornithorynque, avant de s’enfuir bien
vite.
Mais à quoi ressemble un bunyip ? Est-il beau ? « Horrible », lui répondent le kangourou et l’émeu. « Les bunyips n’existent pas », lui