Aller au contenu principal

Le 9e continent

Rester vivant
Nouvelles
à partir de 12 ans
: 9791090685956
9.50
euros

L'avis de Ricochet

Le titre fait référence à ce « continent » de matières plastiques qui tourbillonne au milieu des océans, témoin irréversible de la destruction de la planète par l'homme. Dominique Corazza nous propose quatre nouvelles au ton plus qu'incisif destinées à réveiller nos consciences. Les histoires sont de qualité inégale… Je n'ai pas aimé « Le sales trader et les sept nains », un peu hors-sujet et franchement adulte, qui voit des hommes de petite taille asservis au nom du capitalisme. J'ai apprécié le facile « Pass immersion », avec une mère s'évanouissant devant une vache alors que son fils rêve de jouer avec les poussins. « Le 9ème continent » apporte un petit côté Alice au pays des merveilles vite contrebalancé par la dure réalité des ordures en plastique, justement. Enfin, « Une journée de printemps » se veut une randonnée façon album au ton menaçant, particulièrement efficace. L'ouvrage réussit en tout cas à nous faire honte, réfléchir et largement « rester vivant » comme le revendique le titre de la collection.

Présentation par l'éditeur

Êtes-vous déjà entré dans une de ces serres en plastique qui couvrent nos campagnes ? Attention : danger ! Avez-vous déjà vu des maisons de vacances gardées par de vrais nains de jardin en chair et en os ? Non, vous êtes sûrs ? Méfiez-vous des visites organisées dans des villages idylliques où l’on reconstitue la vie d’autrefois : elles peuvent virer au cauchemar. Et si, au printemps, vous n