Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

L'arbre m'a dit

Poésie
à partir de 7 ans
: 9782355046872
17.00
euros

L'avis de Ricochet

On entre dans ce recueil comme dans une forêt, tous les sens en alerte, prêt à se laisser envahir par quelque chose de plus grand. Et de fait, en une quarantaine de formes poétiques courtes, l’auteur réussit à nous éveiller à la beauté des arbres, leur sagesse inspirante. Les mots de Jean-Pierre Siméon sont justes, célèbrent l’immobilité, la permanence, la générosité, mais aussi la liberté, le droit au vagabondage, en une sorte de dialogue muet où l’arbre livre ses pensées profondes.

Auteur d’une trentaine de recueils de poésie, en plus de romans et pièces de théâtre, longtemps directeur du Printemps des poètes, Jean-Pierre Siméon est aussi engagé pour une poésie refondatrice à travers son manifeste La poésie sauvera le monde paru en 2016 aux éditions Le Passeur. Dans L’arbre m’a dit, publié chez Rue du Monde, il propose aux enfants une poésie sincère et exigeante. Ses textes distillés sur un format en hauteur, épousant la verticalité des troncs, s’accompagnent des merveilleuses illustrations à l’encre de Zaü (Grand Prix de l’illustration pour l’album documentaire Mandela, l’Africain multicolore, Rue du Monde, 2010). Tirant tantôt vers le noir, dans l’obscurité des sous-bois, tantôt vers les verts, bleutés ou ocres quand la lumière pénètre, elles laissent deviner derrière les écorces noueuses de lointains paysages. Les arbres débordent de la page, semblent construire leurs rêves ailleurs. Des oiseaux viennent parfois les visiter. Trois illustrations plus colorées, réalisées au pastel et sans texte, ponctuent l’ouvrage de respirations silencieuses. Le temps que les mots infusent, cela nous donne à réfléchir. Et on ressort de cette lecture apaisante, qu’on soit adulte ou enfant, inévitablement plus assoiffé, plus vivant.

Présentation par l'éditeur

En une quarantaine de bourgeons poétiques, Jean-Pierre Siméon nous livre les émotions et les pensées profondes que les arbres lui ont confiées. Avec ses images, Zaü nous invite à poursuivre l’échange en forêt.

Du même auteur

La nuit respire

Poésie
à partir de 13 ans
Avis de lecture

Le livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu

Poésie
à partir de 10 ans

Du même illustrateur

L'esclave qui parlait aux oiseaux

Collectif
Roman
à partir de 8 ans

Frérot Frangin (T. 2). Hôtel resto, hôtel hosto

Album
à partir de 9 ans