Aller au contenu principal

L'araignée est une fine mouche

Roman
à partir de 8 ans
: 9782092532751
4.95
euros

L'avis de Ricochet

Bienvenue dans un univers peuplé d’insectes et autres petites bêtes, urbain, grouillant, où les guerres intestines sont légion. Bienvenue à Entomopolis, une ville qui ne dort jamais et qui sous bien des aspects rappelle Gotham City. Avec «l’Araignée est une fine mouche», Emmanuel Trédez propose une parodie de roman policier amusante, où tous les protagonistes mènent des vies assez proches de celles des humains, même s’ils n'en sont pas : ils conduisent, lisent le journal, commettent des larcins, se font des coups bas, etc.
Le livre est construit autour de quatre enquêtes bien ficelées et dont tous les fils seront démêlés par Ursule la Tarentule. Journaliste spécialisée dans les affaires criminelles le jour, elle devient la nuit Superspider, une justicière hors-pair. Vêtue de son costume rouge et bleu, frappé d’un grand S, elle vole à la rescousse de l’incompétent commissaire Gaston le Hanneton, pour mettre sous les verrous les vrais coupables des délits commis.
Après avoir labouré les champs lexicaux des mondes marins et végétaux dans ses précédents polars parodiques «le Cachalot nage dans le potage» et «la Carotte se prend le chou», l’auteur s’est plongé ce coup-ci dans celui des fourmis, limaces, cafards, escargots, pompiles, mantes et autres. Il s’appuie sur chacune de leurs caractéristiques - la limace qui bave, l'araignée qui tisse sa toile, la cigale qui chante- pour construire son texte et ses intrigues. Bourré de jeux de mots et de clins d’oeil - parfois surtout compréhensibles par des adultes -, ce roman se lit avec plaisir et facilement, grâce à une écriture enlevée.

Présentation par l'éditeur


Qui pourrait se douter qu'Ursule la Tarentule n'est autre que Superspider, la célèbre justicière masquée ? Quand le commissaire Hanneton perd le fil, l'araignée démêle les affaires les plus tordues. Avec l'aide de Magali la Fourmi, elle capture les insectes malfaisants. Criminels d'Entomopolis, tremblez, l'araignée tisse sa toile !