Aller au contenu principal

La volière dorée ou La véritable histoire de la princesse sanguinaire

Pastel
Album
à partir de 7 ans
: 9782211223751
22.50
euros

L'avis de Ricochet

Valentina, la fille de l’empereur, est très très gâtée : son moindre désir est exaucé par de nombreux serviteurs. Mais lorsqu’il s’agit d’oiseaux, sa passion, la demoiselle fait passer ses exigences à la vitesse supérieure. Dans son jardin, cent et une volières accueillent la fine fleur des volatiles : oiseau aux ailes de verre, oiseau au bec de corail, etc. Et le serviteur qui ne ramène pas l’animal convoité est vite guillotiné : Tchak !

Un beau jour, Valentina se met en tête d’accueillir dans la cent unième volière, la plus belle, celle qui est toute dorée, un oiseau parleur… Les serviteurs restants (Valentina a donc décapité toute sa valetaille et n’a plus beaucoup d’argent) se mettent à sillonner la planète afin de découvrir l’oiseau rare. Mais ils ne trouvent que des perroquets, qui répètent. Les têtes continuent donc à tomber, car Valentina n’est pas petite fille à pardonner facilement l’erreur ou la déception.
Et puis arrive un jeune homme qui transporte un petit œuf dans un nid. Il garantit à Valentina qu’il s’agit bien d’un oiseau parleur : il suffit de l’installer confortablement, de le couver et d’être patiente. Alors, seule dans son beau palais, la fille de l’empereur attend…

Et ça finira mal, mais chut… Dans cette histoire sans concessions, le lecteur est soufflé jusqu’au bout par l’égoïsme et la cruauté de l’héroïne. Il ne s’attarderait peut-être même pas sur les oiseaux, si les illustrations de Carll Cneut ne rappelaient ses yeux à l’ordre : grandes ailes, becs extravagants, petits yeux fixes. Il n’y a pas vraiment de couleurs – on s’attendrait à des plumages somptueux –, mais un sens de l’expression et une dureté mélancolique qui explosent de page en page. Crayonnée toute fine, Valentina s’habille avec originalité, tandis que ses serviteurs trottinent avec un calot sur la tête.
Un album magnifique et méchant, à compléter par un album de coloriage : Oiseaux : dessiner, griffonner et colorier avec Carll Cneut (Ecole des Loisirs, 2015).

Voir un extrait: https://www.youtube.com/watch?v=1zHiZwMP7Xg

Présentation par l'éditeur


La fille de l’empereur possédait trois cent quatre-vingt-dix paires de chaussures, huit cent douze chapeaux, cinquante ceintures en queue de serpent. Mais ce qu’elle aimait par-dessus tout, c’était les oiseaux. Son jardin comptait cent et une volières habitées par les oiseaux les plus rares. Mais hélas ! Combien de têtes avaient-elles coûté, de combien de serviteurs ! Jusqu’à la nuit où Valentina