Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

La vie est un mauvais écrivain

Nathalie Perrony
Roman
à partir de 15 ans
409 pages
: 9782075078542
18.50
euros

L'avis de Ricochet

Nous sommes en 1992. Le départ d’un des leurs déséquilibre une bande de lycéens. Alors George (c’est une fille) raconte son année de terminale, du ton pêchu mais pas méchant qui la caractérise. Famille, copains, lycée et même fêtes nocturnes : tout passe à la moulinette de son regard acéré qui finit par provoquer un humour fin, acidulé.

George va aussi rencontrer Francis, un policier amateur de guitare. Elle vit une histoire d’amour secrète avec cet homme jeune, mais bien sûr plus âgé qu’elle. George fait aussi le ménage chez le logeur de Francis, un vieux fermier farfelu dingue de son cochon domestique. Sa vie avance donc cahin-caha au sein de son petit cercle : le père récemment handicapé, le petit frère sensible, la mère passionnée de jardinage… et toujours ces amis précieux malgré leur volatilité.

Puis Francis part assez brusquement, laissant à George un ouvrage original de grande valeur en souvenir. Peut-être de quoi payer ses études à l’université et prendre son envol ? La vie est assurément un mauvais écrivain, mais un écrivain malgré tout. Nerveux et vibrant, caustique et réaliste, un roman de l’adolescence qui n’est pas fait pour passionner et de fait en devient diablement intéressant.

Présentation par l'éditeur

« La vie est un mauvais écrivain, disait mon père. Chacun de nous la réécrirait différemment s'il en avait la possibilité.»
Depuis le début de l'année, Georgie met les pieds dans le plat : elle a déjà fait pleurer le nouveau mec en vue du lycée – deux fois – et elle n'a pas pu s'empêcher de frapper cette peste qui ne cessait de la provoquer. Impulsive, pleine d'humour sarcastique et de répartie,