Aller au contenu principal

La rumeur

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 3 ans
: 9782877679725
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Ce n’est pas un fil barbelé qui enserre Hérisson sur la couverture noire, mais un fil tricoté fin, sans issue de secours. Hérisson, le héros, arrive dans une école après les autres. Il est présenté par la maîtresse et, tout de suite, Christine Davernier alerte le lecteur : chat, chien, cochon ou renard font « masse » face à Hérisson craintif, le nez baissé. Le sourire de la maîtresse n’y fait rien et peut-être même est-elle maladroite en insistant sur la solitude du nouveau : « Il ne connaît personne. Je compte sur vous ! »

Les éléments du drame sont posés : un groupe soudé et fort, un solitaire timide et, dans la cour, les remarques désobligeantes pleuvent. « Pas capable », « moche » : la dévalorisation est en marche et Zaza Pinson, l’auteure, accumule les situations d’exclusion. A la cantine, Hérisson mange « mal ». Justement, un goûter a disparu.

La situation conflictuelle autour des goûters est bien connue dans les écoles maternelles. Adultes et enfants pourront s’y reconnaître aisément. Les propos accusateurs, « comme une traînée de poudre », sont visualisés par le fil qui s’embrouille peu à peu et rejoint celui de la couverture. Le récit n’épargne aucune cruauté. Les regards méchants, les chuchotements, l’isolement et finalement, tous ligués contre un, les doigts accusateurs. La comptine, abominable, émerge de l’embrouillamini : « hérisson est un voleur, hérisson est un voleur ».

Comme une libération, la réplique de Hérisson casse la spirale infernale. Son discours de défense occupe en grands caractères toute une double page. Dans un langage puéril, à hauteur d’enfant, il accumule les qualificatifs (« méchants, menteurs ») et une solution se profile  : il va partir. Sorte de défaite individuelle, son affirmation haut et fort, « Vous êtes nuls »,  amène le groupe à vaciller dans ses certitudes, « Hérisson a raison. On a été nuls. »

Qui dit timidement « J’espère qu’il va revenir... » ? Les auteures ne soulageront pas les consciences, les gribouillis des pages de couverture intérieures laisseront place à la discussion : reviendra-t-il ou pas ? Que faudrait-il faire pour ne pas se laisser piéger ?

La tendresse des dessins, les petits personnages si mignons, tranchent avec la dureté du récit d’une rigueur implacable. Cette conjonction d’apparences contradictoires, tout comme l’interrogation finale, initient de façon très pertinente un vrai débat philosophique. Comment naît l’exclusion, du côté des enfants, et même du côté des adultes ? un album salutaire.

Présentation par l'éditeur

Un nouveau vient d'arriver à l'école. Il est couvert de piques, il se roule en boule, il fait de drôles de bruits en mangeant... Bref, il est TROP bizarre. Alors quand Chiot perd son goûter, c'est lui qu'on accuse.