Aller au contenu principal

La pyramide des besoins humains

Sélection des rédacteurs
Médium
Roman
à partir de 14 ans
: 9782211221979
12.80
euros

L'avis de Ricochet

Christopher n’a pas dix-huit ans, préfère s’échapper dans la nature plutôt que travailler à l’école, et n’en peut plus des coups que lui envoie son père. Un jour, sans prévenir, il fugue jusqu’à Londres et squatte avec son carton et son duvet un coin de trottoir. Il a des amis, Jimmy qui a tout perdu et Suzy la prostituée, mais il n’a plus d’espoir. Sur la devanture d’une boutique d’informatique, il remarque une affiche pour un jeu virtuel, « la pyramide des besoins humains ». Inspiré d’une théorie de psychologie développée par Maslow, le jeu propose de rendre compte de la satisfaction (ou non) de ses différents niveaux de besoins : physiologiques, de sécurité, d’amour, de reconnaissance, et enfin de réalisation de soi.

Sans bien savoir ce qu’il fait, Christopher s’inscrit sous un pseudonyme et envoie sa participation. Contre toute attente, le public vote pour lui et Christopher se retrouve en finale. Mais a-t-il envie de révéler au monde son identité ? Et le public ne l’encense-t-il pas pour faire taire sa mauvaise conscience ? Tiraillé de questions, Christopher va pourtant réussir encore une fois à tracer son propre chemin.

Court, le roman est évidemment âpre et dur, voire par moments insoutenable. Ecrit au présent et à la première personne, il n’épargne aucun détail, pratique ou psychologique, de la vie d’un sans domicile fixe. De quoi bouleverser nos esprits assoupis, en effet… Mais agir ? Christopher attend pourtant que quelqu’un vienne le chercher, l’aider, dans une contradiction à peine consciente avec le fait qu’il se cache, se fond dans l’anonymat de la rue. C’est un enfant. Perdu, brisé par un père odieux que l’on découvre peu à peu au fil du jeu, et devenu cynique à force de coups. La fin ne montre d’ailleurs pas une réinsertion sociale, mais une échappée dans un monde solitaire, jugé plus doux. En parallèle se distingue une critique par la démonstration des jeux virtuels, de la télé-réalité. La mascarade à laquelle Christopher participe dévoie sans gêne des considérations scientifiques pour en faire de l’argent. Le quidam suit, postant des photographies de son intimité sur le site Internet du jeu, achetant des chips ou des gâteaux aux couleurs de la pyramide… Et si Christopher avait raison de s’enfuir ? Nous sommes devenus fous et ne maîtrisons plus une machine à popularité emballée, nous dit le tout jeune homme qui ne cesse de se piquer aux us et coutumes de ses contemporains.

Un roman fin et complexe qui taraude longtemps le lecteur, à partir de 14/15 ans.

Présentation par l'éditeur


L’ensemble des besoins des êtres humains peut être classé en cinq catégories. Aujourd’hui, cette théorie est le principe d’un nouveau jeu de télé-réalité : La pyramide des besoins humains.
Nous sommes 15 000 candidats, et dans cinq semaines il n’en restera plus qu’un.
Et moi dans tout ça ? Disons que je m’appelle Christopher Scott. Disons que j’ai dix-huit ans. Que
j’habite sur un morceau de cart