Aller au contenu principal

La petite disparue

Aventures
Roman
à partir de 10 ans
: 9791021400337
12.95
euros

L'avis de Ricochet

Maltraitée par un couple de marchands de légumes, Marie, dix ans, compte les pois qu'elle écosse, sous la bienveillante surveillance de son amie l'araignée l’Étourdie (elle laisse toujours des trous dans sa toile).
Sa mère a disparu, et Marie attend le retour de son père, parti loin on ne sait trop pourquoi. Elle n'a qu'un ami, un jeune domestique du château, qui lui en fait visiter les passages secrets. Ils découvrent une malle pleine de lettres, lesquelles semblent indiquer que la châtelaine a volé, ou plutôt acheté un bébé. Mais les missives disparaissent bientôt, récupérées par un étrange rémouleur errant dans la ville à la recherche de sa femme et de sa fille.

Via un narrateur externe, l'histoire suit essentiellement Marie, un peu le « galopin » Jean, et ponctuellement Paolo le rémouleur. Mais c'est suffisant pour que le lecteur comprenne le lien filial entre Marie et Paolo dans les premières pages. Reste par contre la question plus compliquée de l'enfant du château, cette petite disparue qui émeut tant Marie et dont les enfants vont vouloir découvrir l'identité. Sans aucun misérabilisme, sans même trop de chaleur humaine, l'auteur parvient à exprimer les émotions avec force dans cette lecture junior très bien écrite (vocabulaire soigné) en petits chapitres, teintée d'humour avec une Étourdie si brave insecte. Hors du temps et pourtant situé en un lieu précis, ce court roman dégage une atmosphère singulière, maintient bien l'attention et au final « enchante » à la façon d'un conte.

Présentation par l'éditeur


Marie est une petite écosseuse de pois. Depuis plusieurs années, elle compte mystérieusement ses pois avant de les mettre dans son panier. Personne ne sait pourquoi. Sauf l’Étourdie, une jeune araignée qui connaît tous les secrets de la petite écosseuse, sa meilleure amie… En effet, Marie attend le retour de son père et ce sont les secondes qui la séparent de lui qu’elle égrène au fil des jours.