Aller au contenu principal

À la nuit je mens

Cécile Chartres
Roman
à partir de 16 ans
359 pages
: 9782362312465
16.90
euros

L'avis de Ricochet

Tessa, dix-huit ans, revient dans la petite ville de son enfance. Dix ans plus tôt, elle avait dû la quitter brutalement après avoir témoigné, en compagnie de son amie Callie, contre un tueur en série. La famille de Tessa, déjà fragile et dysfonctionnelle, avait alors explosé. A l'occasion du retour de la jeune fille, un nouveau meurtre a lieu, selon le même mode opératoire. Ou presque… Tessa et Callie s'interrogent : ont-elles contribué à la condamnation du vrai coupable ?

La construction retorse est excellente, servie par une traduction de Cécile Chartres. Ce thriller où la psychologie prime sur l'action serait presque destiné davantage à des adultes qu'à des « jeunes adultes ». Lourd et dur, il ne propose rien pour sauver l'âme humaine et enfonce son lecteur dans de nauséabonds secrets de familles (le tout au pluriel). Le personnage torturé de la narratrice Tessa, laquelle ne dit pas tout au lecteur, finit par fasciner. Pas mal dans son genre !

Présentation par l'éditeur

« Les remords, les regrets, les "si j'avais su" peuvent nous briser à jamais... »

Tessa, dix-sept ans, revient après huit ans d’absence à Fayette, la petite ville de Pennsylvanie où elle a grandi. Elle en est partie quand sa famille a éclaté, après qu’elle et sa meilleure amie Callie ont témoigné contre Wyatt Stokes, le tueur en série surnommé « le Monstre de l’Ohio River ».

Mais revenir dans sa