Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

La légende de Momotaro

Album
à partir de 7 ans
: 9782367730806
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Dans un petit village du Japon, à une époque incertaine mais révolue, une vieille dame lave son linge dans la rivière quand soudain elle attrape dans le courant la pêche la plus grosse qu'elle ait jamais vue. Quand elle la ramène chez elle pour la partager avec son mari, la pêche s'ouvre avant qu'elle n'ait eu le temps de la couper et de son cœur s'échappe un enfant. Le couple sans enfant est ravi et adopte aussitôt le garçon qu’il nomme Momotaro : enfant de la pêche.

Momotaro grandit vite, il apprécie le calme et la contemplation, mais il est doté d'une force si extraordinaire qu'il se sent voué à un grand destin. Ainsi, quand le seigneur de la région entend parler de cet enfant au talent inhabituel, il le fait venir et lui ordonne d'aller chasser les démons d'une île voisine et de ramener leur trésor. Momotaro accepte et s'en va rapidement, son baluchon rempli des meilleurs gâteaux de millet du Japon, concoctés par sa mère. Sur le chemin de l'île il rencontre des animaux qui lui proposent leur aide en échange de ces friandises. Ils arrivent sur l'île et vainquent les démons sans peine grâce à leur ardeur et leur volonté. Puis Momotaro rentre chez lui où il est acclamé par tout le monde. Mais la seule chose qui lui importe réellement est de retrouver sa famille.

Raconté à la première personne, La légende de Momotaro est l’adaptation d’un conte traditionnel japonais. La narration est linéaire et efficace. Il ne s’y trouve aucune complication. Les évènements se déroulent comme ils le doivent et tout reste positif. Même lorsque le héros se retrouve aux prises avec les démons, il ne peine pas. Et puis Momotaro rentre chez lui car, malgré sa gloire et son destin si particulier, il ne désire que la simplicité et la chaleur de sa famille. Après une action d’éclat, il peut se reposer ! On pense à un soufflé qui monte, monte et puis s’aplatit ! Les illustrations, quant à elles, sont extrêmement soignées et documentées, on y retrouve les motifs traditionnels japonais et les thèmes chers aux peintres : grues, lotus, pins torturés.

Rien de bien nouveau mais un joli album pour entrer dans l’onirisme japonais.

Présentation par l'éditeur


Dans une rivière de la région d’Okayama, une vieille femme lavait son linge et ses draps.
Voilà qu’un matin, pourtant très ordinaire, portée par le courant farceur de la rivière, une pêche énorme, charnue, rose, douce, hors du commun, vient surgir entre ses deux mains.
Les deux moitiés se séparent enfin sur la table, révélant au lieu du noyau une chose incroyable : un minuscule petit garçon est