Aller au contenu principal

La course en livre

Album
à partir de 5 ans
: 9782211234498
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Est-ce bien un livre ce parallélépipède taillé comme une brique? Oui, sur la couverture, un poussin réjoui freine en fixant le lecteur ; sur la tranche, une porte et au dos, une autre forme de signature encadre le code-barres… Ces poussins de Claude Ponti, on les connaît bien. Dans quelle histoire nous entraînent-ils ? Et là, surprise, il n’y a pas vraiment d’histoire. Comme le titre l’indique, «c’est une course dans un livre». Il ne s’agit pas d’une compétition mais d’un jeu, un vrai jeu, libre, gratuit, réversible puisque c’est une course à l’endroit, à l’envers, sens dessus dessous !

Une cohorte de poussins se presse devant un seuil. Porte, caverne ? Qui va le franchir ? Un poussin s’élance, fier dans son élan, les yeux fermés. Il ne voit pas le poussin qui vient à son encontre et stoppe dans l’urgence (la terre vole dans le freinage rapide). La comédie de la course, le jeu de l’invention peuvent commencer : une page à l’endroit, une page à l’envers, «hop demi-tour. 2 et 106, c’est pareil que 107 et 1» dit la dernière page qui est aussi la page 1. D’ailleurs, nous avions été prévenus page 5 /103: «2 et 106 c’est pareil que 107 et 1», double numérotation, lecture de gauche à droite et inverse.

Toute l’ironie, l’humour de Claude Ponti se déploient dans ce jeu joyeusement délirant où les poussins naïfs manipulés par leur créateur sont porteurs de «vérités» élémentaires sur la fiction «tout ce qui est dans le livre est vrai, dans le livre» et réciproquement «Bien sûr, tout ce qui est faux dans le livre est faux dans le livre». Ce livre, sans histoire, est un pur produit du savoir faire de son auteur, on y retrouve les personnages grimaçants, les jeux de mots transparents, les écritures biscornues et c’est un festival que les grands lecteurs découvriront page à page. «Margorite n’est ni poussin, ni poussine, mais marguiritt »: si on veut en savoir plus, on regarde le dessin, c’est une fleur, pas vraiment une marguerite ; le Rollescargouille est un irrésistible escargot à roller et les trous, les bosses ont des allures bien sympathiques de chameaux agglutinés ; les Krokafamés sont réduits à leurs énormes mâchoires de crocodiles… Impossible de tout raconter, à lire et relire pour tisser des liens avec d’autres albums de l'auteur, les forêts où on se perd mais dont on sort, les dangers très effrayants, comme des cauchemars grimaçants qui explosent. Les amateurs de Ponti lui accorderont sans barguigner des «applaudissements de bravottes» «parce que ça fait du bon gros bien d’être applaudi» même quand on est un auteur connu et reconnu. Bravo donc et vive la liberté de (ré)création !

Présentation par l'éditeur

Il court, il court, le poussin. Où ? Ici et là, droit devant, tourbillonnant. Et pendant qu'il court, il fait tout ce qu'on fait dans la vie. Il joue, il parle, il mange, il boit, il fait pipi (hi hi), il dort, il rencontre des bêtes, des monstres, des mots, d'autres poussins, il tombe amoureux... Et quand il arrive au bord de la couverture du livre ? C'est simple, il se retourne et change de sens