Aller au contenu principal

Rechercher un livre

La brodeuse d'histoires

Album
à partir de 6 ans
: 9782930941059
13.50
euros

L'avis de Ricochet

Mila emménage dans un nouvel immeuble. En bas de chez elle vit Lucia, une personne âgée avec qui la petite fille noue vite des liens. En effet, férue de lecture, Mila aime écouter les histoires que lui raconte la vieille femme, même si cette dernière s’emmêle parfois ou refuse de lire les histoires dans les livres que lui amène sa petite voisine…

L’album s’ouvre sur un paragraphe poétique (« Les rayons du soleil dessinent des dentelles de fleurs sur le sol de ma nouvelle chambre. Mais le parfum ne vient pas de là. J’ouvre les volets du balcon, et l’odeur des lilas se fait alors plus intense. ») qui donne le ton pour le reste de l’ouvrage : celui-ci se révèle délicat, avec de belles illustrations relevées de touches de bleu et d’orange comme seules couleurs. Il représente aussi la relation entre Mila et Lucia qui se tisse au fil de l’ouvrage, car celle-ci s’incarne dans toute sa puissance à la fin, alors que les enjeux réels sont dévoilés.

Les dessins savent se montrer également humoristiques, comme celui dépeignant les pots dans la cuisine de Lucia, dont les étiquettes portent des inscriptions telles « Biscuits qu’a Ramel » ou « Narine de foie de coco ». Mais ces dessins sont aussi présents pour dénoter d’un aspect moins réjouissant traité dans l’album : la difficulté – voire l’incapacité – à lire et à écrire de la vieille femme. Si l’amitié de Mila pourrait l’inciter à demander de l’aide et s’améliorer, ce n’est pas le cas ici. Des dessins d’une tortue – qu’on pourrait associer à Lucia, celle-ci n’étant jamais montrée en entier – se retirant de plus en plus dans sa carapace au fur et à mesure de l’avancée de l’album illustrent cette idée. Ce n’est que lorsque Mila lui demande de lui apprendre à broder que la vieille voisine ne semble plus être réfractaire à l’aide de la petite, elles se soutiennent mutuellement, poussant Lucia à accepter de broder des lettres et des mots en plus de fleurs. Le dessin de la tortue se transforme par ailleurs en celui d’un dé à coudre, exposant ainsi l’ouverture de la femme, et la relation d’égale à égale qui unit alors les deux protagonistes. Une jolie lecture, pour laquelle les plus petits lecteurs gagneraient à être accompagnés, afin d’en saisir les subtilités.

Présentation par l'éditeur

— Entre, ma chérie, je t’attendais ! Je m’appelle Lucia.
— Je ne veux pas vous déranger… 
— Me déranger ? Mais non, pas du tout ! Tu arrives
juste à temps pour écouter une histoire.

Une petite-fille, férue de lecture, fait la connaissance de sa nouvelle voisine du RDC, une dame qui aime broder les histoires au rythme de son aiguille… 

Feuilleter un extrait