Aller au contenu principal

Kolya

Sélection des rédacteurs
Odile Belkeddar
Bande dessinée
à partir de 11 ans
: 9782369902751
17.00
euros

L'avis de Ricochet

Récit graphique, Kolya de Lida Larina raconte l’histoire d’un héros singulier, révélateur d’une réalité un peu grise, familière et rude. Nous faisons la connaissance de Kolya, grand dégingandé, à travers le regard d’un couple qui emménage dans un grand immeuble austère. Pendant que les déménageurs s’activent, la vie entre avec eux : trois vignettes découpent régulièrement chaque page. On y entend les hommes qui charrient les cartons de droite à gauche. Pendant que les conversations s’ébauchent, apparaît Kolya, son chat, ses mains immenses et ses propos bizarres, mélange de mots agglomérés qu’on comprend plus ou moins bien. Lorsque le camion repart on a repéré l’immeuble, son enfilade de portes, ses branchements électriques aux fils qui pendent, un peu déglingué mais plutôt bon enfant.

Dans ce décor, divers épisodes mettent en scène Kolya. Tantôt dépendant des autres, tantôt aidant, il est l’insaisissable, celui à qui on veut bien donner de l’eau mais qui ne doit pas se faire remarquer, celui qui joue avec un enfant tranquillement et qui, dans l’épisode suivant, délire.

Le portrait graphique de Kolya rend compte de son étrangeté. Il a des mains disproportionnées au bout de ses bras courts qu’il agite comme des ailes. Lida Larina alterne des regards tendres sur son héros, heureux dans le petit jardin qu’il s’est construit, et le malaise qu’il inspire parfois aux habitants. Les épisodes suivent cette dualité : il trinque avec un voisin pour la nouvelle année mais se retrouve seul et dehors dans la nuit. Lorsque, dans un délire, il parle de lui-même à la troisième personne, « on a tué Kolya », on apprend qu’il a fait la guerre. La chute heureuse surprend même si des détails pouvaient nous mettre sur la voie.

Une fois l’album refermé, ce qui frappe c’est la force évocatrice de ce personnage. Le monde russe actuel surgit de cet immeuble, où cohabitent chaleur et fantaisie. La construction par épisodes, très habile, éclaire le personnage sans percer son mystère. Il intrigue, séduit, repousse et sert de révélateur à la société qui l’entoure, accueillante et réticente, tout à la fois. Un album fort et original.

Présentation par l'éditeur

Un couple emménage dans un appartement situé dans un immeuble de type HLM de la banlieue de Moscou. Ils se retrouvent avoir pour voisin un homme bizarre, Kolya, qui ne ferme jamais sa porte, et qui parle de façon très "personnelle", marmonnant des sons pas toujours compréhensibles. Le jeune couple s’en inquiète un peu, mais il s’avère que Kolya est connu des personnes âgées du voisinage qui s