Aller au contenu principal

Justice pour Louie Sam

Sélection des rédacteurs
Jean Esch
Roman
à partir de 13 ans
: 9782364745087
16.00
euros

L'avis de Ricochet

Territoire de Washington, près de la frontière canadienne, 1884. Un matin sur le chemin de l'école, George Gillies et ses petits frères et sœurs découvrent le cadavre d'un voisin dans sa maison brûlée. Le shérif arrive rapidement, et, très vite, les soupçons se portent sur un jeune Indien, Louie Sam. La communauté de colons organise un raid nocturne, kidnappe l'indigène, et le pend. George et son père ne sont pas très fiers de cette justice arbitraire, et le jeune homme va chercher à en savoir plus. De détails recoupés en témoignages fluctuants, George en arrive à la preuve que Louie Sam n'est pas le meurtrier. Mais, au sein d'un village soudé dans le mensonge, comment faire éclater la vérité ?

Elizabeth Stewart s'inspire d'un fait réel, qui se rajoute à la longue liste des exactions menées contre les Indiens d'Amérique à la fin du XIXe siècle. Racontée par George Gillies, l'histoire réussit le pari d'être à la fois une enquête dramatique et passionnante, une peinture saisissante de la ruralité profonde de l'époque, et un dessillement aussi lent qu'inéluctable chez un enfant qui devient adulte. Ecrit simplement au passé, traduit de manière remarquable, le roman se déroule chronologiquement, assénant ses révélations et ses menaces au fil des pages.
Comme le dit un autre Indien de la connaissance de George, le mal est fait et ne pourra pas être réparé. Cependant, le personnage principal s'obstine, se met en danger par principe, par honneur. Les parents Gillies, pas très proches de leurs enfants, sont pourtant aussi de ces êtres purs et suivront leur fils. A leurs risques et périls... Sobre et puissant, de lecture simple mais profonde, Justice pour Louie Sam se lit d'une traite. Et donne envie de continuer avec d'autres auteurs, d'autres voix complexes tels Louise Erdrich ou Sherman Alexie...

Présentation par l'éditeur


Fin du XIXe siècle, paysage aride du nord des États–Unis.
Un matin en allant à l’école, les enfants Gillies découvrent dans une maison en feu, le corps sans vie de leur voisin. Sans enquête, le coupable est aussitôt désigné: Louie Sam, un jeune Indien, qui a été vu dans les parages. Dans cette cité de colons, situé à la frontière
entre les États-Unis et le Canada, les relations avec les Indiens