Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Jeanne cherche Jeanne

Roman
à partir de 12 ans
: 9782070641673
5.10
euros

L'avis de Ricochet

Jeanne, 14 ans, est placée dans un centre pour jeunes en difficulté quatre ans après avoir été découverte sans connaissance sur un trottoir d’une rue de Paris.
La personne qui l’a trouvée, Charles Weyer, de confession juive a, lui-même, perdu toute sa famille dans les camps.
Il laisse sa déposition et son nom au médecin qui prend en charge la fillette à son arrivée à l’hôpital. Malheureusement il ne lui sera pas accordé de rester en contact avec elle.
Après de longs mois de coma, Jeanne se réveille totalement amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ? N’a-t-elle pas une famille, quelqu’un qui l’attend quelque part ?
Lorsqu’elle entreprend de relater dans un journal intime son questionnement et se confronte à ce grand vide que représente son passé, elle apparaît comme une adolescente fragile et perdue, hantée par les contours indéfinissables de sa personnalité.
L’écriture et le dessin l’empêchent de sombrer et lui permettent de reprendre petit à petit contact avec elle.
Enfin s’esquissent quelques brefs moments de bonheur dans la pâle linéarité des jours et parfois jaillit une fugace mais fulgurante sensation de toucher quelque chose de connu, s’ébauche un possible espace de reconstruction.
A Rouen, dans le centre où elle vit, elle s’attache à Marie, y rencontre Théo, avec qui elle noue au fil des jours une complicité amoureuse et apprivoise Luce chez qui elle ira passer quelques jours à Paris.
Cela lui permettra de récolter certains indices afin de tenter de renouer les fils de son histoire.
Elle y rencontrera Charles Weyer.
Entre ces deux êtres tourmentés par leur mémoire et par la vie va naître une belle relation respectueuse et responsable.
Cette rencontre va offrir à Jeanne une piste et finalement lui donner des réponses essentielles.
Si le fonctionnement du cerveau est mystérieux, l’amnésie partielle ou totale peut alors s’exprimer de mille façons dans le parcours émotionnel d’un être humain, difficile de définir les limites de sa cohérence.
La mémoire, trace indélébile qui donne le sens, empreinte vive de ce qui vient avant, est cette re-connaissance qui manque à Jeanne.
C’est la trame et le fil rouge de ce récit.
En cela le sujet peut être passionnant et offre d’infinies possibilités de réflexion.
La démarche de l’auteure est intéressante même si le développement qu’elle en fait manque de crédibilité.
Néanmoins, le lecteur se laisse porter par le suspense qui anime le récit, rythmé par de très courts chapitres et par le lien chaleureux et constructeur qui unit Charles et Jeanne.

Présentation par l'éditeur


Je crois que je m'appelle Jeanne. Mais je n'en suis pas sûre. Trois ans déjà depuis «l'accident» et rien ne me revient. Étudier, dessiner, rire avec Mélody, apprivoiser Luce, écouter Théo. Penser à Théo. Et écrire, surtout. Quand je referme mon cahier, je me sens plus forte. J'ai le sentiment de commencer à exister vraiment? Mais qui suis-je ? Comment retrouver les traces de mon passé?
À travers