Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Je ne meurs pas avec toi ce soir

Sarah Dali
Roman
à partir de 14 ans
231 pages
: 9782408009274
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Pendant un match de football au lycée McPherson, alors que la foule des spectateurs se presse devant la buvette scolaire, une insulte à connotation raciale de la part d’un élève blanc envers un élève noir déclenche une bagarre généralisée. L’intervention armée de la police ne fera que renforcer la colère qui s’étendra à la ville entière. Roman ado au sujet d’actualité, Je ne meurs pas avec toi ce soir nous plonge littéralement aux côtés de deux lycéennes américaines : Lena, noire, et Campbell, blanche. Deux inconnues qui devront compter l’une sur l’autre pour fuir une émeute raciale. Durant leur course, l’intensité douloureuse du contexte agira comme catharsis, appelant les préjugés à la surface, parfois de manière brutale, afin de mieux les déconstruire. Les adolescentes apprendront à se connaître et découvriront ce qui les sépare, mais également ce qui les rapproche.

Instructif, le récit s’avère globalement prenant, sa narration en tandem apportant un rythme soutenu. Bien que les auteures décrivent le chaos de l’émeute en détail, se référant spécifiquement à des faits réels (comme un conducteur blanc fonçant intentionnellement dans la foule des manifestants ou le mouvement Black Lives Matter), elles n’apportent pas d’explication supplémentaire quant au pourquoi d’un soulèvement d’une telle destruction, exceptée l’animosité stagnante entre les deux équipes de football depuis que les joueurs du camp adverse, ouvertement racistes, se sont déguisés en personnes noires. Ce sera au lecteur d’assembler les informations contenues parmi les échanges entre Lena et Campbell afin de comprendre l’usure d’une minorité, poussée à bout par un racisme quotidien. Certaines scènes ressortent tant elles sont significatives du vécu diamétralement opposé des deux protagonistes : par exemple, lorsque Campbell s’imagine secourue en rencontrant un policier, Lena recule, apeurée, empoignant sa camarade pour éviter qu’elle s’en approche. Une illustration de la méfiance envers une police désormais connue pour sa politique discriminatoire et sa brutalité. On regrettera toutefois que la relation compliquée entre Lena et son petit ami (qu’elle tente à tout prix de rejoindre durant les troubles) prenne autant de place dans le scénario, parasitant le partage entre les lycéennes qui aurait pu gagner en profondeur. Malgré ce regret, le roman reste une porte d’entrée intéressante pour un lectorat qui souhaiterait aborder la thématique de la discrimination raciale, et ce au travers d’une loupe tristement actuelle.

Présentation par l'éditeur

Lorsqu’une dispute entre un lycéen noir et un lycéen blanc se transforme en émeute raciale et gagne la ville, Campbell, blanche, et Lena, noire, camarades qui se connaissent à peine, fuient le lycée et traversent la ville ensemble pour aller retrouver le petit ami de Lena. Ces heures angoissantes sont pour elles l’occasion d’apprendre à se connaître et à dépasser leurs préjugés.

Lire un extrait