Aller au contenu principal

Il n'y a pas d'autruches dans les contes de fées

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 8 ans
: 978 2020984164
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Ouvrage Coédité avec Patrick Couratin.
Gilles Bachelet est un spécialiste des bestioles, qu'il a l'art de nous montrer sous un jour étonnant, ... détonnant ! Après les singes (à Buffon), les chats et les éléphants, avec un détour par la curiosité naturaliste que sont les champignons ... corses, le voilà à présent qui s'intéresse aux autruches.
En partant d'une affirmation : il n'y a pas d'autruches dans les contes de fées. Eh oui, c'est vrai, ça, et l'évidence saute alors aux yeux de tous les lecteurs qui ont passé leur enfance à lire des contes de fées, sans rencontrer la moindre autruche dans les châteaux ou forêts arpentés. Si ce n'est une plume (d'autruche, peut-être) de temps en temps, sur le chapeau d'un prince charmant ...
Alors pourquoi cette absence ? Page par page, conte par conte, Gilles Bachelet égrène les exemples, nous montrant, preuves dessinées à l'appui, qu'une autruche n'est pas un bon personnage de conte, que cela serait vraiment une erreur de casting. Cet oiseau étrange a de plus un fichu caractère et un appétit énorme, et n'a jamais appris à voler ! C'est bien ce qu'ont compris les frères Grimm, Charles Perrault ou C.H. Andersen, qui l'ont définitivement écartée. Imaginez Le petit Chaperon rouge version autruche ? Le petit Autruchon rouge ! Ce grand oiseau dégingandé, portant un capuchon rouge et un panier accroché à l'aile ! Ridicule ! Même un loup affamé n'en voudrait pas. Quant à concevoir une autruche dans le rôle de la Belle au bois dormant, du vilain petit canard ou du joueur de flûte de Hamelin ... , parfaitement impossible. La démonstration de Gilles Bachelet est parfaitement convaincante, drôle, caustique. Chaque double page évoque un conte célèbre, avec une composition efficace, où texte et image ne sont jamais redondants, mais parfaitement complémentaires. L'humour est dans les mots, les situations, les mille et un détails que l'on découvre dans les images. L'autruche, bien sûr, n'en ressort pas grandie mais on sent derrière la caricature une certaine tendresse pour cet oiseau mal habile et mal foutu !
En tout cas, Gilles Bachelet nous procure un réel bonheur de lecture, à partager entre enfants et adultes, car il n'y a pas non plus d'âge pour lire Il n'y a pas d'autruches dans les contes de fées !