Aller au contenu principal

Il faut gagner la bataille de Verdun

10 jours pour changer le monde
Roman
à partir de 11 ans
: 9791021405318
12.95
euros

L'avis de Ricochet

Décembre 1916. La bataille de Verdun fait rage. Le jeune Benoît perd sa grand-mère dans les ruines d'un petit village et il rejoint par la force des choses une unité de soldats français. Max, lui, est allemand. Parce qu'il croit que sa mère ne l'aime pas, il se faufile parmi les combattants allemands afin de prouver sa valeur. Dans dix jours, juste avant Noël, une offensive aura lieu. Benoît et Max vont la vivre de l'intérieur, se croiser, peut-être survivre, en tout cas ne jamais l'oublier.

Selon le principe de la collection « Dix jours pour changer le monde », Catherine Cuenca utilise une construction chronologique. Elle alterne aussi les points de vue français et allemand, avec un narrateur omniscient, une écriture au présent… Il n'y a pas de surprise dans cette évocation rude et réaliste (pour de jeunes lecteurs). La surprise vient de la fin, ou plutôt des fins : l'auteure imagine d'une part un épilogue conforme à l'Histoire, d'autre part une victoire de l'Allemagne. C'est un peu tiré par les cheveux, et le passage convainc mal, si ce n'est qu'il consacre à nouveau l'amitié entre les peuples portée par les individus.

Présentation par l'éditeur


Décembre 1916. Benoît et Max, deux adolescente, sont pris dans la tourmente de la Grande Guerre, sur le front de Verdun. Benoît, le Français, est brancardier. Max, l'Allemand, est cuisinier.

Une offensive décisive se prépare. Dans moins de 10 jours, quand les Français donneront l'assaut, Max et Benoît se retrouveront face à face, dans la boue, au milieu des blessés et des morts. Qui gagnera ? La